Month: February 2020

La fondation Bulat Utemuratov a dépensé 6 milliards de tengues pour des œuvres caritatives en 2019

La Fondation est la seule au Kazakhstan à ouvrir des centres d’autisme dans les régions. En 2019, la Fondation a étendu ses activités et construit des maisons pour les familles nombreuses à Kyzylorda et les victimes à Arys.

La fondation de charité Bulat Utemuratov existe depuis 6 ans. En 2014, elle a été créée par un célèbre homme d’affaires, le philanthrope Bulat Utemuratov. La mission de la Fondation est celle d’aider le Kazakhstan à devenir le meilleur endroit à vivre pour les gens d’aujourd’hui et de demain. Sa priorité est le développement et le parrainage de projets dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la culture et des sports.

En 2019, la Fondation a élargi la géographie de la charité en allouant de l’argent pour la construction des maisons pour les familles nécessiteuses dans les régions du Kazakhstan.

Ouverture de centres d’autisme dans les régions du Kazakhstan

En 2015, la Fondation Bulat Utemuratov, à l’initiative de son fondateur, a lancé le programme “Autisme. Un monde pour tous. ” L’objectif principal du projet est l’ouverture de centres d’autisme dans les régions. Grâce au soutien de la Fondation, des centres d’autisme ont été ouverts dans différentes villes du Kazakhstan pour aider les enfants et leurs parents.

« En 2019, le nombre de centres Asyl Miras est passé à huit. De nouveaux centres se sont rajoutés aux centres de Nur-Sultan, d’Almaty, d’Aktobe, de Kyzylorda, d’Uralsk et d’Ust-Kamenogorsk – ceux de Shymkent et de Petropavlovsk. Au total, plus de 6000 enfants ont été inscrits au programme Asyl Miras pendant cinq ans de travail, dont plus de 2,5 mille ont été enregistrés seulement en 2019. Tous les services des centres d’autisme Asyl Miras sont gratuits », – a déclaré le président du conseil d’administration de la Fondation Almaz Sharman.   

La Fondation Bulat Utemuratov a alloué au programme « Autisme. Un monde pour tous. » 12,5 millions de dollars.

Logement pour les nécessiteux

Le projet Balameken a été lancé par la décision du fondateur Bulat Utemuratov. Son but est la construction de maisons pour les familles nombreuses et à faibles revenus. Les duplex ont été construits aux frais de la Fondation :

  • pour 100 familles nombreuses à Kyzylorda,
  • pour 100 familles touchées par l’explosion de munitions à Arys.

« Il s’agit d’un exemple frappant de la façon dont des citoyens patriotes attentifs aident leur État à améliorer la vie de leurs compatriotes »,  – a déclaré Olzhas Suleimenov, membre du conseil d’administration de la Fondation, poète, écrivain, critique littéraire et personnalité publique.

La Fondation Bulat Utemuratov a alloué 1,3 milliard de tengues pour la construction de maisons à Kyzylorda et Arys.

Reconstruction du Jardin botanique d’Almaty

Depuis 2018, la Fondation Bulat Utemuratov reconstruit le jardin botanique d’Almaty. Au printemps 2020, les citoyens et les invités de la capitale sud profiterons d’une infrastructure mise à jour, d’un espace paysager avec des nouvelles plantes.

« Le projet a été approuvé lors d’une audience publique avec la participation de représentants de l’akimat, du conseil public sous l’akimat et des médias. Cette année, nous avons créé deux groupes de bénévoles de citoyens actifs. Le premier groupe exerce un contrôle public sur la reconstruction, et le second sera engagé dans la plantation au printemps prochain », a déclaré Marat Aitmagambetov, directeur de la Fondation Bulat Utemuratov.

L’objectif principal du projet est de restaurer l’oasis de verdure de la ville selon les plans originaux datant de 1932 et en tenant compte des meilleures conceptions des jardins botaniques du monde.

Aide en espèces aux victimes de l’urgence

Au cours des dernières années, la Fondation Bulat Utemuratov a fourni une aide financière aux Kazakhstanais touchés par les inondations. En 2019, les cartes dites d’assistance de la banque Forte ont été reçues par des résidents des régions de Karaganda, du Nord du Kazakhstan, d’Akmola et d’Almaty. Au total, 400 familles ont reçu un total de 54 millions de tengues.

Ce sont des gens dont les maisons ont été endommagées par de grandes eaux. La priorité est accordée aux retraités vivant seuls, aux personnes handicapées, aux mères célibataires, aux familles nombreuses et aux familles à faible revenu.

En outre, 2 000 victimes d’explosions d’Arys ont reçu une aide en espèces de 60 millions de tengues.

Festival sportif et musical : Burabike Fest

Le plus grand événement caritatif du pays – le festival sportif et musical Burabike-2019 a battu des records des années précédentes. Cette fois, le format du festival a été modifié et élargi – deux jours de compétitions, d’ateliers et de concerts en plein air. Plus de 4 000 personnes ont pris part au festival et le montant des dons de bienfaisance a atteint 300,2 millions de tengues.

Avec cet argent, le matériel médical coûteux a été acquis pour les hôpitaux des régions reculées du Kazakhstan.

L’héritage de Batyrkhan Shukenov

La Fondation Bulat Utemuratov soutient les projets de la Fondation Batyrkhan Shukenov depuis deux ans. Parmi celles-ci on peut citer :

  • publication de chansons de Batyr en langue kazakhe,
  • édition de la collection d’albums de Batyr,
  • attribution de bourses aux étudiants doués des universités et écoles de musique,
  • organisation d’un concours de musique nommé d’après Batyrkhan Shukenov.

En 2020, la Fondation Bulat Utemuratov poursuivra la stratégie adoptée et élargira les projets en cours.

« Diplôme double » et reconstruction du bâtiment principal. Ce qui attend Narxoz en 2020

La principale université kazakhanaise a introduit un programme de « diplôme double ». Il s’agit de la formation de spécialistes qui, au cours de leurs études à Narxoz, recevront deux diplômes : un diplôme kazakhstanais et celui d’une université partenaire étrangère.

L’Université Narxoz lance en 2020 de nouveaux programmes exclusifs de double diplôme avec des universités étrangères de premier plan. Au cours de la dernière année d’études, les étudiants partiront pendant un an dans une université partenaire d’un autre pays pour se spécialiser. Après, ils recevront un certificat international, ce qui leur donnera de nombreuses opportunités d’emploi. Le stage à l’étranger sera obligatoire. Par conséquence, les diplômés après 4 ans d’études recevront deux diplômes.

Lors de cette première réunion de reportage avec le public, le recteur Narxoz Andrew Wachtel en a parlé et bien plus encore.

Reconstruction du bâtiment principal de Narxoz

L’homme d’affaires et philanthrope Bulat Utemuratov prévoit de transformer son alma mater en un pôle de talents en Asie centrale.

Pour ce faire, en 2018, un diplômé de l’Université Harvard, un membre de l’Académie américaine des sciences, Ph.D. et le professeur Andrew Wachtel a été invité à devenir son recteur. Il fait face à des tâches ambitieuses pour faire de l’université un fournisseur de premier plan de spécialistes dans le domaine des affaires, du droit et des sciences sociales.

Une autre tâche importante est la modernisation de l’infrastructure universitaire. Les bâtiments hérités de l’époque soviétique ne répondent pas aux exigences modernes. Par conséquent, ils ont décidé de procéder à une reconstruction à grande échelle.

« Nous avons décidé de ne pas démolir les bâtiments soviétiques, car il s’agit d’un héritage du passé et, en outre, il sera beaucoup plus facile de rénover les bâtiments existants »,  – a déclaré Andrew Wachtel.

En février 2020, la reconstruction a commencé dans le bâtiment principal, elle s’achèvera en 2022. Tel que conçu par les auteurs du projet, le campus répondra aux normes modernes de classe mondiale.

Henry Mayrberg, l’un des meilleurs architectes du monde dans le domaine de la construction d’établissements d’enseignement, est impliqué dans la reconstruction. Il a 40 ans d’expérience dans la construction de campus pour les établissements d’enseignement.

« Nous ne sommes pas ici uniquement pour enseigner »

Selon le recteur de l’université, la tâche de l’université est de former des professionnels internationaux et des managers qualifiés.

Pendant deux ans, sous sa direction, l’université a modifié le contenu des programmes éducatifs et attiré des enseignants hautement qualifiés possédant des diplômes étrangers et une expérience pratique.

Des spécialistes étrangers sont nécessaires pour assurer des programmes éducatifs de haute qualité. Ils introduisent de nouvelles idées et méthodes, ce qui améliore la qualité de l’enseignement supérieur.

« Nous ne sommes pas ici uniquement pour enseigner. Nous les aidons à s’engager sur la voie de la connaissance, de la recherche et de l’analyse. Nous mettons désormais en œuvre la pratique des meilleures universités du monde. A notre université, nous aidons les jeunes à accéder à la communauté éducative mondiale, où ils peuvent échanger leurs expériences et s’engager dans des recherches intéressantes », –  a déclaré Andrew Wachtel.

Comment fonctionne le programme de diplôme double

Le diplôme double est une opportunité rare d’obtenir deux diplômes en quatre ans d’études, d’améliorer ses connaissances de la langue anglaise et de faire un stage dans des entreprises étrangères. Dans le cadre de ce programme Un étudiant passe trois ans dans les murs de Narxoz, puis étudie pendant un an dans une université partenaire.

L’Université Narxoz collabore avec les universités suivantes :

  • au Royaume-Uni – l’Université de Coventry ;
  • en France – à La Rochelle, Université CEFAM ;
  • en Russie – l’Université financière du gouvernement de la Fédération de Russie.

Les programmes éducatifs sont conçus de telle manière qu’un étudiant puisse poursuivre une éducation au Kazakhstan et à l’étranger, et à la fin obtenir deux diplômes cités dans le monde entier.

Les programmes sont synchronisés et comparables : les notes et les résultats des examens dans une université partenaire sont automatiquement reconnus.

Narxoz deviendra une université publique

Dans son discours lors de la réunion sur les résultats de son travail, Andrew Wachtel a noté que les universités, au Kazakhstan et aux États-Unis, ont toujours été des établissements fermés. Narxoz prévoit de devenir une université publique.

« Nous voulons être transparents pour tout le monde, et donc la transition vers une forme à but non lucratif est très importante. Toutes les universités les plus importantes du monde ont une telle culture. Cela offre une large opportunité aux gens de participer au développement de l’université. Nous voulons mettre en œuvre un projet universitaire public»,  – a expliqué Andrew Wachtel.

La société pourra participer à la gestion universitaire par le biais de conseils. C’est ainsi que fonctionnent les meilleures universités privées des États-Unis, c’est aussi le modèle de fonctionnement de l’école de Skolkovo en Russie.

Aujourd’hui, 4 180 étudiants font leurs études à l’Université Narxoz, dont 56 viennent d’autres pays.

Success story : comment Beeline est devenu leader sur le marché des opérateurs mobiles

Aujourd’hui Beeline ce n’est pas seulement un opérateur mobile, mais un générateur de produits innovants tels que la collecte de BigData, ” l’Internet des objets “, les réseaux 5G et les paiements mobiles.

 

Deux décennies sur le marché : ce que c’était et ce que c’est

En 1999, un nouvel opérateur de télécommunications Beeline a été introduit au Kazakhstan, il fait partie du groupe d’investissement Verny Capital. A l’époque seul Altel existait alors sur le marché. Avec l’avènement d’un concurrent, les Kazakhstanais ont eu la possibilité de choisir une entreprise de téléphonie cellulaire et de se connecter aux réseaux GSM.

« Nous avons été la première entreprise à lancer des réseaux 3G dans tous les centres régionaux du Kazakhstan en janvier 2011, la première à tester la 4G et à implémenter la 5G à Shymkent. Le premier à lancer B2B – package « Beeline. Business ». En conséquence, Beeline a obtenu alors la meilleure couverture, à la fois dans les villes et à l’extérieur », – explique Yerlan Ospanov, directeur général du groupe de compagnies Verny Capital Group.

L’entreprise a été la première à lancer des offres forfaitaires : lorsque seule la facturation des appels et une facturation par minute d’appels étaient en vigueur, Beeline a proposé des plans tarifaires au marché. Désormais, les abonnés peuvent choisir combien payer pour un certain nombre de minutes de communication vocale et de gigaoctets d’Internet. Cette pratique a été adoptée par d’autres opérateurs de téléphonie mobile.

En 2016, l’entreprise a été la première sur le marché des opérateurs de télécommunications à lancer des services de financement mobile. La carte Beeline est devenue la cinquième carte au monde avec le solde combiné du téléphone et de la carte bancaire.

Aujourd’hui, Beeline est en tête selon le nombre d’abonnés – 10 millions d’utilisateurs. Les clients choisissent un opérateur mobile en raison de prix avantageux, de la qualité de la communication, de la vitesse d’Internet et d’une large sélection de produits connexes :

  • cartes de paiement Visa ;
  • meilleure couverture mobile (plus de 80 pays) ;
  • internet fixe ” Beeline Home “;
  • la BeelineTV ;
  • paiements mobiles avec solde et au moyen d’un code QR ;
  • IoT ou le soi-disant Internet des objets (pour le moment Beeline l’utilise en agriculture pour suivre le bétail) ;
  • zones « intelligentes » (Beeline recueille les relevés de compteurs et les transfère pour traitement à un seul centre).

Les actionnaires de la société comprennent que dans un avenir proche, les abonnés de tous les opérateurs mobiles refuseront les communications vocales au profit de la communication via Internet mobile.

« Nous faisons déjà des appels dans des messagers. Par conséquent, il est logique que le réseau lui-même suive cette voie de développement. Ce que nous avons au final : les abonnés ont besoin de la communication comme de l’air. Il doit être toujours et partout, et de préférence sans restrictions. C’est la base de Beeline, sur laquelle nous construisons l’écosystème de tous nos services. Beeline a longtemps été non seulement un opérateur de télécommunications, mais un immense monde d’innovations utiles et nécessaires », – explique Yerlan Ospanov.

Modernisation du réseau et lancement de la 5G à Shymkent

Au premier semestre 2019, l’entreprise a entamé une modernisation à grande échelle du réseau. Il s’agit de la construction de nouvelles stations de base dans les villes afin qu’il n’y ait pas de soi-disant points blancs où il n’y a pas de connexion. En conséquence, le nombre de tours est passé de 444 à 766 unités.

Le remplacement de l’équipement a augmenté le taux de transfert de données à 4,5 G et 4,9 G, ce qui permettra une transition rapide vers la norme 5 G dans tout le Kazakhstan.

La construction à grande échelle a également affecté la région du Turkestan. L’Internet mobile de Beeline est apparu dans plus de 140 localités de la région.

« Nous avons réussi à augmenter la vitesse d’Internet grâce à la combinaison des fréquences qui nous sont en plus attribuées. Un autre facteur qui contribue à la modernisation est le retrait de Beeline de l’accord avec Kcell sur le partage de réseau. Cette région était auparavant gérée par notre partenaire. Maintenant que Beeline construit et entretient indépendamment un réseau à Shymkent et dans la région du Turkestan, nous pouvons améliorer la couverture en fonction des intérêts de nos abonnés », explique Oleg Snimshchikov, directeur technique de Beeline Kazakhstan.

Fin 2019, Beeline a été le premier au Kazakhstan à lancer un réseau 5G. Le projet pilote a été mis en œuvre à Shymkent.

En fait, aucun gadget ne peut fonctionner sur ce réseau pour le moment. Mais la société a poursuivi la construction à forte intensité de capital de réseaux de cinquième génération à Shymkent, se rendant compte que c’est l’avenir. Ce sont d’énormes flux de données à très haute vitesse et à haute densité de stations de base – tous les 50 à 100 mètres. La vitesse Internet atteint 3 gigaoctets par seconde. Ce record a été enregistré lors des tests 5G.

« Les entreprises sont prêtes à introduire la numérisation. Notre tâche est de fournir cette opportunité à travers diverses solutions technologiques. La clé est le développement de la 5G. Nous invitons tous les acteurs du marché à s’unir pour construire un réseau unifié. Il s’agit d’une technologie très coûteuse et avec un rendement trsè long. Cependant, avec la bonne approche, elle sera bientôt disponible sur un large marché », – a déclaré Evgeny Nastradine, PDG de Beeline Kazakhstan.

Comment BigData est-il implémenté et pourquoi est-il nécessaire

En parallèle, Beeline développe une nouvelle direction dans les technologies numériques telles que BigData. Le « big data » est une énorme quantité d’informations sur la base desquelles vous pouvez prédire le comportement des clients :

  • départ des abonnés ;
  • intention à acheter des produits ;
  • probabilité de fraude ;
  • probabilité de remboursement du prêt par le client ;
  • rentabilité des points de vente selon l’emplacement.

« Il s’agit essentiellement des statistiques qui analysent diverses données, établissent des relations non évidentes sur la base desquelles on peut prédire le comportement du client et le résultat final. Il est important de comprendre que tous les produits BigData sont construits sur la base de données anonymisées. Autrement dit, aucune information personnelle n’est utilisée lors de l’analyse. Le système fournit des statistiques générales, et même l’opérateur qui travaille avec les algorithmes ne sait pas de qui il s’agit », explique Erlan Ospanov.

Aujourd’hui Beeline propose aux entreprises clientes d’utiliser l’analyse des « big data » pour promouvoir leurs produits et services :

  • notation des prêts et des paiements ;
  • vérification pour allouer les prêts.

Il est prévu d’élargir la gamme de services sur la base de l’analyse des « big data ».

En outre, Beeline a lancé la première école BigData au Kazakhstan. Il s’agit d’une toute nouvelle direction dans les technologies de l’information. L’analyse des « mégadonnées » et le développement de logiciels pour eux n’ont pas jamais été enseignés dans les universités kazakhstanaises avant.

© Bulat Utemuratov
Tous les droits sont réservés.

Switch to English