Month: April 2020

La course à la charité : c’est parti ! Comment le projet unique Burabike Fest a réussi à collecter 1 milliard de tengues pour les hôpitaux

En sept ans Burabike Fest a collecté 1 milliard de tengues. Le projet caritatif a permis à 25 hôpitaux dans les régions les plus reculées du pays de recevoir l’équipement médical tant attendu. Rien qu’en 2019, 4000 personnes ont participé au festival caritatif Burabike.

Derrière ces chiffres, il y a beaucoup de travail et de bonne volonté des organisateurs et des participants de ce festival caritatif annuel, qui se tient depuis 2013 dans la zone Shchuchinsko-Borovoe avec l’aide de l’hôtel Rixos Borovoe. L’objectif du projet est important et tant attendu : lever les fonds pour l’achat d’équipements vitaux pour les institutions médicales régionales, de district et rurales.

L’année dernière, grâce aux participants et sponsors du Burabike Fest 2019, le montant des dons caritatifs s’est élevé à une somme record de 300,2 millions de tengues. L’idée d’organiser un tel festival, réunissant tous les amis et les gens attentionnés du Kazakhstan, appartient à l’homme d’affaires et philanthrope Bulat Utemuratov. Chaque année, il participe lui-même à une course à vélo et à une vente aux enchères, insitant les milieux d’affaires kazakhstanais à aider les autres et à partager.

” En 2019, nous avons mis en place un camping avec les tentes, nous a organisé un concert, les programmes pour les enfants. Il s’agit des vacances sportives et familiales avec accompagnement musical. Les gens profitent avec un grand plaisir du festival, et ce qui est le plus important, l’argent récolté va à la charité ” – a déclaré Bulat Utemuratov aux journalistes lors du festival à Borovoe.

Bulat Utemuratov / Photo Informburo.kz

La charité doit être soigneusement organisée, sinon sa super idée disparaîtra, celle d’aider et soutenir ceux qui en ont besoin. Dans le cas du festival le Burabike Fest tout fonctionne comme une horloge : chaque année à l’heure convenue, des représentants des milieux d’affaires, des entreprises, les éminents athlètes, les journalistes et les artistes se réunissent à Borovoe pour faire une balade à vélo, puis participent à la vente aux enchères. Beaucoup de choses sont mises en place pour le commerce de bienfaisance. En 2019, par exemple, on pouvait voir des flûtes de la collection de Batyrkhan Shukenov, la raquette avec l’autographe de Raphael Nadal, le vélo d’un cycliste de l’équipe “Astana” Davide Ballerine et la veste de Dimash Kudaibergen. Tous ces gens sont les amis de Bulat Utemuratov. Avec l’agent de la vente aux enchères, le matériel médical de base est acheté et distribué aux hôpitaux à travers le pays. L’idée est entièrement soutenue par le Chef du Centre national scientifique de chirurgie cardiaque, le chirurgien cardiaque renommé Yuri Pya.

En 2019, il a participé à ce festival de musique et de sport. Il s’agit de la deuxième participation de Yuri Vladimirovich à la course à vélo de Burabike Fest. Le festival, à son avis, change la société pour le mieux.

Yuri Pya / Photo par Informburo.kz

” Il s’agit des gens qui sont non seulement prêts à mener un mode de vie saine, mais aussi à faire le bien aux autres. Dans notre centre, nous avons également organisé divers événements. Après cela, nous avons reçu une invitation de Bulat Zhamitovich à participer aux activités de sa Fondation. C’est formidable que cela se développe dans notre pays », a déclaré le célèbre chirurgien cardiaque.

Grâce aux recettes du VIIeme Burabike Fest 2019, huit établissements médicaux à travers le pays ont reçu du matériel qui contribue à améliorer la qualité des services fournis aux patients. Parmi eux se trouve l’hôpital de district du village de Shelek, dans la région d’Almaty. Le 28 janvier 2020, la Fondation Bulat Utemuratov a fait don d’un appareil de ventilation pulmonaire artificielle à ce petit hôpital de district.

” Un appareil de ventilation pulmonaire artificielle (VPA) d’une valeur de 14 millions de tengues a été transféré à l’unité de soins intensifs récemment rénovée de l’hôpital du district de Shelek, conçu pour 180 lits et desservant 50 000 personnes dans le district d’Enbekshikazakh, dans la région d’Almaty. Nous espérons qu’il fera du bon travail, en même temps nous souhaitons que les médecins n’aient pas à l’ utiliser souvent et que tous les patients se rétablissent rapidement ”   a noté Marat Aitmagambetov, le Directeur de la Fondation Bulat Utemuratova.

Au cours des années précédentes, dans la région d’Almaty, l’équipement de la Fondation Bulat Utemuratov a été reçu par le Centre périnatal Taldykorgan, les hôpitaux de district de Panfilovo (district de Talgar) et d’Alakol (district d’Alakol).

Le 10 février, la Fondation Bulat Utemuratov a fait don d’un nouvel équipement médical d’une valeur totale de 58 millions de tengues à l’hôpital du district de Zhangalinsky dans la région de l’ouest du Kazakhstan. L’équipement transféré comprend un réanimobile moderne de la marque Mercedes-Benz Sprinter avec tout son équipement d’une valeur totale de 44 millions de tengues, ainsi qu’un appareil de ventilation mécanique d’une valeur total de 14 millions de tengues. Au fait, le district de Zhangalinsky comprend huit districts ruraux, où vivent environ 25 000 personnes. Toutes ces personnes sont desservies par un seul hôpital de district central, conçu seulement pour 45 lits.

” L’hôpital avait un besoin urgent d’un nouveau réanimobile afin de transporter rapidement les patients de cinq cliniques externes et de trois points sanitaires, ainsi de transporter des personnes gravement malades vers les hôpitaux du centre régional d’Uralsk. Le besoin d’un ventilateur pour l’hôpital était aussi très urgent. Au lieu de cela, les médecins ont été contraints d’utiliser un appareil respiratoire obsolète d’anesthésie, qui ne permet pas de réguler l’apport d’oxygène, et qui peut causer au patient les blessures mécaniques des voies respiratoires «, –  a déclaré le représentant de la Fondation Bulat Utemuratov.

” Un jour nous avons dû emprunter une « Gazelle » pour sauver une maman et son bébé “

Grâce aux fonds caritatifs collectés à l’initiative de Bulat Utemuratov, l’hôpital du district d’Esilsky dans la région d’Akmola a également réçu de l’aide. Il a obtenu du matériel médical d’une valeur totale de 73 millions de tengues.

Une superficie de 8 000 kilomètres carrés, une ville et 17 districts ruraux, 25 000 personnes restaient sans un seul réanimobile, avec du matériel médical physiquement et moralement obsolète, âgé du 20 ans. C’était une réelle situation de travail pour une équipe de médecins de l’hôpital du district d’Esilsky de la région d’Akmola jusqu’au début de 2020.

« Imaginez une situation : vous avez une femme en couches avec un cas grave de la troisième catégorie, vous êtes obligé de conduire cette femme à la maternité de Kokshetau, qui se trouve à 350 km de la ville, voire plus loin à Nur-Sultan, qui se trouve à 415 km de la ville. Il faut partir d’urgence, car c’est une question de vie pour le fœtus et de la maman ! Et si vous n’avez pas de véhicules spéciaux, avec quoi devez-vous les emmener ? Nous sommes sortis de la situation en empruntant une Gazelle dans une station d’ambulance ou un réanimobile à des collègues des régions voisines. Et à chaque fois, toute l’équipe se sentait stressée. Nous avons maintenant notre propre réanimobile neuf et moderne, et il n’y aura plus de situations d’urgence liées à la recherche de véhicules spéciaux », explique le médecin en chef de l’hôpital d’Esilsky Dastan Asanuly.

L’hôpital a reçu un ensemble d’équipements médicaux au début de l’année, y compris le réanimobile phare de la marque Mercedes-Benz avec un équipement complet pour sauver et protéger la vie de patients, un appareil d’anesthésie et de respiration moderne dans le service de chirurgie et une couveuse pour les soins intensifs des nouveau-nés dans l’unité de soins intensifs. 

« Notre vieil appareil respiratoire d’anesthésie avait plus de 20 ans, de style soviétique, il rendait lui-même son dernier souffle, il n’était plus possible de retrouver les pièces détachées. Nous avons maintenant un appareil neuf de fabrication européenne avec un système de surveillance de la profondeur d’anesthésie et de sédation avec tous les accessoires nécessaires. Nous avons une nouvelle couveuse japonaise pour l’unité de soins intensifs avec oxygène et humidité réglables, grâce à ceci, nous allons recupérer beaucoup de nouveau-nés prématurés et des cas vraiment graves ! ” – a partagé sa joie le médecin en chef.

Derrière chaque achat, don, cadeau, acte de charité, il y a des centaines de vies d’adultes et d’enfants, qui peuvent être sauvées. Les derniers modèles d’appareils, équipés selon toutes les normes, ont été reçu par : les hôpitaux du district central de Zhangalinskaya, Esilskaya, Kyzylzhar, l’hôpital régional multidisciplinaire de la région d’Akmola, celui de la ville de Taldykorgan, le centre périnatal Kyzylorda “Ana men bala “, l’hôpital régional du village de Shelek et l’Institut de recherche scientifique d’orthopédie et de traumatologie de la ville Nur-Sultan.

En 2020, le Burabike Fest se tiendra les 29 et 30 août. La Fondation Bulat Utemuratov lance l’appel à candidature de bénéficiaires potentiels pour l’achat de matériel médical. L’inscription des participants à l’événement sera ouverte à partir du 15 mars sur le site burabike.kz.      

La Fondation Bulat Utemuratov a été fondée début de 2014. La mission de la Fondation est d’aider le Kazakhstan à devenir le meilleur endroit pour vivre aujourd’hui et demain, en contribuant au développement des soins de santé, de l’éducation et de la culture. L’idée de la création de la Fondation appartient à son fondateur Bulat Utemuratov, qui à un moment alloué 12,5 millions de dollars pour le programme de la Fondation : ” L’autisme. Un monde pour tous. “

Comment les initiatives privées et le business kazakhstanais aident à faire face à Covid-19

Le 11 mars 2020 a été une date alarmante pour la planète entière : l’Organisation mondiale de la santé a déclaré la pandémie de coronavirus. Début avril, les cas de Covid-19 ont été enregistrés dans plus de 180 pays du monde, dont le Kazakhstan.

Lors de la lutte contre toute catastrophe, comme cela s’est produit avec le coronavirus, l’aide de la société et des entreprises est nécessaire, et les initiatives privées sont particulièrement appréciées à ce moment-là. Le groupe de compagnies Verny Capital, dont l’actionnaire principale est le célèbre philanthrope Bulat Utemuratov, n’est pas resté à l’écart : il a alloué 1 million de dollars pour lutter contre la pandémie.

Le principal actionnaire du groupe de compagnies Verny Capital, homme d’affaires et philanthrope Bulat Utemuratov :

« Aujourd’hui, personne au monde n’est à l’abri de la menace d’être t affectée lors de la propagation du coronavirus et tout le monde est aussi concerné par les mesures prises par les gouvernements pour arrêter la pandémie mondiale. C’est une période très difficile et nous devons le surpasser ensemble, en aidant et soutenant l’un l’autre. J’ai décidé de transférer 1 million de dollars au fonds républicain pour aider les Kazakhstanais. Je confirme également l’engagement du groupe d’entreprises à respecter les principes d’une entreprise socialement responsable quoi qu’il arrive » –  a déclaré Bulat Utemuratov.

Le groupe Verny Capital, dirigé par Bulat Utemuratov, démontre son engagement en soutenant un ensemble de mesures prises par le président et le gouvernement du Kazakhstan pour stabiliser la situation économique et sociale du pays en période de la pandémie mondiale.

Au moment où les médecins aident les Kazakhstanais à se rétablir et où les scientifiques tentent de créer un vaccin contre Covid-2019, le pays a besoin de tests pour détecter une infection dangereuse. Et ici Bulat Utemuratov a également décidé de contribuer à stopper la propagation du coronavirus.

Les tests rapides pour la valeur totale de 200 millions de tengues ont été achetés par la Fondation Bulat Utemuratov

En plus de la somme globale de 1 million de dollars, Bulat Utemuratov a alloué 200 millions de tengues supplémentaires pour des mesures de lutte contre Covid-19 à Nur-Sultan et à Almaty. C’est dans ces deux villes que le plus grand nombre d’infectés se trouve. Avec cet argent, des kits de tests rapides pour détecter la présence d’anticorps contre le virus dans le corps ont été rapidement achetés et apportés dans les villes.

Médecin hygiéniste en chef du Kazakhstan Aizhan Esmagambetova :

« Il est prévu d’effectuer en moyenne 500 à 1 000 tests par jour. Ma décision définit les catégories de personnes qui seront soumises à des tests rapides. Ce sont les ambulanciers paramédicaux qui ne sont pas hospitalisés avec des signes d’infections virales respiratoires aiguës, les personnes qui étaient en contact potentiel avec les malades, ainsi que des personnes qui entrent par les autoroutes et les chemins de fer, et les employés du gouvernement qui sont directement impliqués dans des activités liées à l’élimination de l’infection à coronavirus dans notre pays, »  –   a déclaré Aizhan Esmagambetova.

Voici à quoi ressemblent les tests achetés avec des fonds alloués par la Fondation Bulat Utemuratov

Des tests rapides de sang capillaire fonctionnent de la manière suivante : en 10 minutes, ils détectent la présence d’anticorps contre le coronavirus COVID-19. Les tests de production de RPC sont conformes aux dispositions de la directive du Parlement européen, en plus ils ont tous passé la validation obligatoire au Laboratoire Central de Référence à Almaty.

C’est important pour empêcher l’utilisation de tests d’une faible qualité au moment du dépistage de la population, comme cela s’est produit dans certains pays européens. Au total, le Fonds a acheté 94 000 kits de tests rapides de la classe IgG / IgM. Ces tests ont été certifiés, et ensuite les départements de la santé de Nur-Sultan et d’Almaty ont formé dix groupes mobiles pour effectuer ces tests express. Les tests sont répartis d’une manière égale entre les deux villes.

« La mesure la plus importante dans la lutte contre la propagation du coronavirus est la détection précoce des personnes infectées, c’est autant important pour leur santé et que pour celle de leur entourage. L’expérience de pays qui ont déjà survécu au pic de l’épidémie en témoigne. Des mesures prises en temps opportun limiteront les foyers d’infection, réduiront le nombre de cas et minimiseront le nombre de décès », a déclaré Marat Aitmagambetov, directeur de la Fondation Bulat Utemuratov.

L’homme d’affaires est également connu pour prêter attention aux problèmes sociaux aigus et contribuer rapidement à leur solution.

Au total, Bulat Utemuratov a dépensé 6 milliards de tengues pour les œuvres caritatives publiques en 2019, sans compter les initiatives personnelles, que l’homme d’affaires préfère ne pas divulguer devant la presse. La Fondation est la seule au Kazakhstan à ouvrir des centres pour les autistes dans les régions. En 2019, une société caritative de ce philanthrope bien connu a étendu ses activités et elle a construit des maisons pour les familles nombreuses à Kyzylorda et pour les victimes d’explosions à Arys.

La Fondation Bulat Utemuratov existe depuis six ans, sa mission est d’aider le Kazakhstan à devenir le meilleur endroit pour vivre aujourd’hui et à l’avenir. Sa priorité est le développement et le parrainage de projets dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la culture et des sports.

” Carte d’assistance “. Comment des milliers de familles kazakhstanaises obtiennent de l’aide aux moments difficiles

En 2018, un nouveau projet caritatif est né au Kazakhstan, il a reçu le nom inspirant la ” Carte d’assistance “. Il a été lancé par un homme d’affaires et philanthrope Bulat Utemuratov. L’activité caritative de M. Utemuratov est considérable, elle affecte de nombreux domaines de la vie des Kazakhstanais et arrive toujours à l’heure – lorsque les gens ont besoin de soutien ici et maintenant.  Les ” cartes d’assistance” ont été remises aux familles en détresse suite aux inondations.

L’algorithme de travail est clair et vérifié, car les situations d’urgence l’exigent : la fondation Bulat Utemuratov alloue de l’argent pour soutenir les victimes de catastrophes naturelles et technologiques, la Société du Croissant-Rouge identifie les personnes dans le besoin et elle organise le transfert des cartes de la Fortebank avec de l’argent sur le compte.

Bulat Utemuratov est bien placé pour savoir ce qui est en jeu. Ce n’est pas la première année qu’il vient à l’aide des villages et des régions entières. L’année dernière, la fondation du même nom, en collaboration avec la Société du Croissant-Rouge du Kazakhstan et la ForteBank, a fourni une aide financière aux familles touchées par les inondations du district de Shet, du village de Pidzhim, de la région du Nord-Kazakhstan et de la région d’Akmola. Des cartes d’assistance ont été délivrées aux familles dont les maisons ont été complètement ou partiellement détruites. Des retraités vivant seuls, des personnes handicapées, des mères célibataires et les familles nombreuses démunies sont parmi les bénéficiaires.

Ces chiffres témoignent de l’ampleur du projet mis en œuvre : en 2018, 863 familles ont reçu une assistance dans la région du Kazakhstan oriental pour un total de près de 82 millions de tengues ; en 2019, une aide en espèces a été fournie à 764 familles pour un montant de près de 114 millions de tengues. Tout cet argent a été reçu par les victimes des inondations dans les régions de Karaganda, d’Akmola, les régions du nord du Kazakhstan et d’Almaty, ainsi que par les habitants de la ville d’Arys, qui ont perdu leur abri et leurs biens à la suite d’explosions dans un dépôt de munitions.

Arys. La vie continue…

En 2019, la fondation a fourni une assistance aux victimes d’une catastrophe d’origine humaine dans la ville d’Arys –  la ville et ses habitants ont été gravement touchés par l’explosion de munitions. Des « cartes d’assistance » ont également été délivrées aux victimes, auxquelles des fonds ont été transférés à raison de 30 000 tengues par membre de la famille.

Les victimes des explosions dans la ville d’Arys

La ville dans son ensemble est progressivement restaurée, mais il y a aussi des histoires privées de la vie de personnes qui ont perdu leur abri et leur source de revenus. Bulat Utemuratov, vu la situation, a décidé : l’aide financière directe aux victimes présente un certain nombre d’avantages par rapport à l’assistance humanitaire ou l’aide en nature. Et voici pourquoi :

  • La rapidité Contrairement à l’aide en nature, l’argent est très mobile. Il peut être rapidement transféré partout dans le pays.
  • L’optimisation des coûts La distribution d’aide en espèces est plus rapide que l’aide humanitaire. Très souvent, le coût du transport de l’aide humanitaire est supérieur à son coût total.
  • La souplesse L’argent donne aux destinataires la possibilité d’utiliser l’aide. Les besoins des victimes peuvent être différents, l’argent – ce moyen d’échange universel – peut satisfaire presque n’importe lesquels d’entre eux.
  • L’impact positif sur l’économie locale L’aide humanitaire peut nuire au commerce local, car elle couvre la demande de biens pendant un certain temps. Les injections de liquidités, en revanche, ont un effet positif sur le marché local, stimulant le commerce.

Ce n’est qu’à la première étape que le montant total de l’aide en espèces de la Fondation Bulat Utemuratov s’est élevé à 60 millions de tengues pour 2 000 personnes. Cette décision a été prise après un suivi conjoint dans des points de la ville de Shymkent et après une évaluation des besoins des personnes affectées.

Ces fonds ont aidé les gens à survivre aux premiers jours les plus difficiles de la crise et à combler leurs besoins immédiats –  acheter des produits d’hygiène, des médicaments et des vêtements.

Plus que de l’argent

En 2020, le projet ” Carte d’assistance ” s’est poursuivi. Le montant total que cet homme d’affaires allouera à ces fins dépendra de l’ampleur de la catastrophe et du nombre de victimes. Le directeur de l’organisme de bienfaisance, Marat Aitmagambetov, l’a assuré, lors d’un briefing à Nur-Sultan. La Fondation Bulat Utemuratov a augmenté le montant de l’aide : désormais, chaque personne reçoit 50 000 tengues, donc une famille de quatre personnes reçoit immédiatement 200 000 tengues.

Et déjà à la mi-avril de cette année, dans le village de Karamyrza, région de Kostanay, l’équipe d’intervention de la Société du Croissant-Rouge a émis des cartes avec de l’argent sur le compte aux 61 familles touchées par les inondations du printemps. Après un hiver long et dur, la neige a commencé à fondre dans les régions et, par conséquent, à inonder les fermes et les villages entiers. Les habitants des villages éloignés disaient : les stocks s’épuisent, le bétail meurt, la grande eau arrive dans nos maisons. Dans de tels cas, l’argent réel aidera la population, avec cet argent elle va pouvoir immédiatement acheter des produits dans un magasin à proximité, payer les services et se sauver en cas d’urgence. 197 personnes ont reçu de l’aide pour un total de 9 850 000 tengues. Avec l’argent reçu, les gens ont pu acheter des biens essentiels et restaurer partiellement leurs biens.

Délivrance des ” cartes d’assistance ” de la part de l’homme d’affaires Bulat Utemuratov

” Malheureusement, les inondations printanières sont traditionnelles et elles se répètent cette année, et malgré l’état d’urgence dans le pays, nous et nos partenaires continuons de travailler et de mettre en œuvre le projet la ” Carte d’assistance ” au profit de ces bénéficiaires. Nous espérons que nous atténuerons la gravité des conséquences des inondations pour nos concitoyens, “– a déclaré Marat Aitmagambetov, directeur de la Fondation Bulat Utemuratov.

Les inondations continuent d’attaquer les régions du nord du pays, elles sont arrivées dans la région de Kostanay et ensuite dans la région nord du Kazakhstan. À Petropavlovsk, une assistance a été fournie à 800 personnes de 244 familles pour un montant de 39 550 000 tengues.

” Cette année, la situation d’urgence et la quarantaine associées à la pandémie de coronavirus compliquent grandement le travail de notre équipe d’intervention conjointe. Néanmoins, nous avons réussi à être sur place dans les régions affectées par les inondations et à aider nos concitoyens. Nous espérons que nous avons pu atténuer la gravité des conséquences des inondations “, – a déclaré Marat Aitmagambetov, directeur de la Fondation Bulat Utemuratov.

Photo du service de presse de la Fondation Bulat Utemuratov

© Bulat Utemuratov
Tous les droits sont réservés.

Switch to English