Month: May 2023

Fédération de tennis du Kazakhstan : Elena Rybakina intègre la liste Forbes 30 Under 30 Asia et atteint la quatrième place du classement mondial du tennis après sa victoire à l’Open d’Italie

Elena Rybakina, la meilleure joueuse de tennis du Kazakhstan, a intégré la liste Forbes 30 Under 30 Asia, consolidant ainsi sa position parmi les jeunes athlètes les plus remarquables de la région Asie-Pacifique. La star du tennis s’est hissée à la quatrième place du classement mondial après avoir remporté l’Open d’Italie à Rome le 20 mai dernier.

Elena Rybakina, Photocredits: Andrey Udartsev, The Kazakhstan Tennis Federation

La liste présente 300 jeunes entrepreneurs, dirigeants et pionniers de la région, tous âgés de moins de 30 ans, qui opèrent des changements positifs et stimulent l’innovation dans un contexte d’incertitude économique mondiale et d’environnement difficile.

Elena Rybakina fait partie des 30 lauréats sélectionnés dans la catégorie « Divertissement et sports », a indiqué Forbes dans un communiqué. La liste comprend un total de 10 catégories, chacune représentée par 30 personnalités. Plus de 4 000 candidats ont été évalués par l’équipe de Forbes Asie et un panel de juges experts sur la base de divers facteurs, notamment le financement et/ou les revenus, l’impact social, l’inventivité et le potentiel.

Elena Rybakina est devenue la première joueuse kazakhe à remporter un titre majeur de tennis en s’imposant au tournoi de Wimbledon en juillet 2022. Elle a remporté samedi son deuxième titre WTA 1000 à l’Open d’Italie 2023 à Rome après avoir battu Angelina Kalinina en finale. En mars de cette année, elle a remporté son premier titre WTA 1000 au tournoi d’Indian Wells, où elle s’est imposée en finale face à la Biélorusse Arina Sabalenka, alors numéro deux mondiale.

Au début de cette année, la star du tennis de 23 ans a fait don d’une partie de ses revenus de matchs à des joueurs de tennis juniors et à un programme de sauvetage de chiens au Kazakhstan.

Kazakhstan Tennis Federation

SOURCE: https://www.forbes.com/profile/elena-rybakina/?list=30under30-asia-entertainment-sports/&sh=52bca9f59082

Fédération de tennis du Kazakhstan : les équipes de tennis juniors masculines et féminines du Kazakhstan atteignent les phases finales des Championnats du monde des moins de 16 ans

ASTANA, Kazakhstan, 16 mai 2023 /PRNewswire/ — Pour la première fois dans l’histoire du pays, les équipes de tennis juniors masculines et féminines du Kazakhstan ont atteint les phases finales des Championnats du monde des moins de 16 ans. Les finales auront lieu à l’automne à Cordoue, en Espagne. Les filles participeront à la Coupe Billie Jean King Junior et les garçons à la Coupe Davis Junior.

Les épreuves de qualification pour l’Asie et l’Océanie se sont déroulées pour la toute première fois au Kazakhstan, au Beeline Tennis Center de Shymkent. Les équipes juniors masculines et féminines ont réalisé des performances exceptionnelles face à des nations connues pour leur haut niveau en tennis. L’équipe junior féminine a d’abord battu l’équipe du Taipei chinois en quart de finale, puis a remporté une victoire historique contre l’Australie, quintuple championne de la Coupe Billie Jean King Junior. L’équipe n’a perdu que 2-1 contre le Japon dans un match final acharné qui s’est joué en double. L’équipe junior masculine kazakhe est parvenue à se frayer un chemin vers la finale dans un groupe redoutable en battant l’Ouzbékistan, le Taipei chinois et la Nouvelle-Zélande, pour ensuite se qualifier pour les quarts de finale où elle a battu l’Australie, six fois championne, 2-0 et s’est qualifiée pour les finales mondiales.

Kazakhstan Junior Girls team: team captain Yaroslava Shvedova, Ariana Gogulina, Polina Sleptsova, and Anastasia Krymkova

Bulat Utemuratov, le président de la Fédération de tennis du Kazakhstan, a félicité les équipes :

« Bravo à nos équipes juniors masculines et féminines, ainsi qu’à leurs capitaines, pour avoir atteint pour la première fois les finales mondiales de ces événements phares pour les équipes juniors de la Fédération internationale de tennis. C’est une performance incroyable qui reflète le travail acharné de nos jeunes joueurs, de leurs entraîneurs et de toute l’équipe d’entraînement de la Fédération de tennis du Kazakhstan. Il a ajouté : « Cette réussite des équipes nationales juniors montre à quel point le niveau de jeu s’est amélioré et motive la Fédération de tennis du Kazakhstan à continuer d’investir en faveur de la promotion du tennis au Kazakhstan. Cela incite les plus jeunes joueurs à continuer à s’entraîner et à viser le succès international ».

Kazakhstan Junior Boys team: vice-president of the Kazakhstan Tennis Federation Dias Doskarayev, team captain Sergey Kvak, Zangar Nurlanuly, Amir Omarkhanov, and Damir Zhalgasbay

Parmi les étoiles montantes de l’équipe junior féminine du Kazakhstan figuraient Ariana Gogulina, Polina Sleptsova et Anastasia Krymkova. Chez les garçons, ce sont Amir Omarkhanov, Zangar Nurlanuly et Damir Zhalgasbay qui se sont imposés. Yaroslava Shvedova, ancienne championne ayant remporté le Grand Chelem, et Sergey Kvak, entraîneur de haut niveau, ont joué le rôle de capitaines des équipes. Les équipes nationales qui participeront aux finales des Championnats du monde seront annoncées par la Fédération de tennis du Kazakhstan en septembre.

La Coupe Billie Jean King Junior et la Coupe Davis Junior, organisées chaque année par la Fédération internationale de tennis, sont les plus importantes compétitions internationales par équipe pour les joueurs de tennis âgés de 16 ans et moins.

SOURCE: https://www.prnewswire.com/news-releases/federation-de-tennis-du-kazakhstan–les-equipes-de-tennis-juniors-masculines-et-feminines-du-kazakhstan-atteignent-les-phases-finales-des-championnats-du-monde-des-moins-de-16-ans-301825909.html

Le Kazakhstan a célébré le Mois mondial de la sensibilisation à l’autisme – Fondation Bulat Utemuratov

La Fondation Bulat Utemuratov a célébré le Mois de sensibilisation à l’autisme au Kazakhstan avec une campagne de communication hybride innovante.

ALMATY, Kazakhstan, 5 mai 2023 /PRNewswire/ — La Fondation Bulat Utemuratov a célébré le Mois mondial de la sensibilisation à l’autisme au Kazakhstan avec une campagne de communication hybride innovante et un niveau d’engagement inspirant. Que ce soit avec des panneaux d’affichage de rue numériques, des expositions de photos dans les espaces publics et d’autres événements originaux, la Fondation a contribué à l’effort mondial de sensibilisation à l’autisme.

Bulat Utemuratov Foundation
Bulat Utemuratov Foundation

« En 2022, 12 087 enfants ont reçu un diagnostic de trouble du spectre autistique au Kazakhstan. Comme les personnes sans diagnostic, les personnes atteintes de TSA ont des forces, des faiblesses et des talents uniques. Notre mission est de les aider à cultiver et à gérer ces qualités afin qu’elles puissent participer activement à la société et mener une vie épanouissante », a déclaré Almaz Sharman, président du conseil d’administration de la Fondation Bulat Utemuratov.

La Fondation a lancé sa campagne de sensibilisation à l’autisme en inaugurant son 12e et plus grand centre de l’autisme à Astana, qui pourra accueillir 900 enfants par an. Les centres d’autisme « Asyl Miras » offrent des programmes d’intervention précoce pour les enfants jusqu’à 18 ans atteints d’autisme. Plus de 15 000 enfants ont reçu de l’aide dans le cadre du programme depuis 2015.

En outre, la Fondation Bulat Utemuratov a organisé une exposition de photos dans un centre commercial à Almaty, la plus grande ville du Kazakhstan, offrant aux visiteurs un regard plus étroit sur la vie des enfants atteints de TSA. La Fondation s’est également associée à la société d’innovation urbaine Citix pour installer des panneaux d’affichage intelligents dans les rues d’Almaty et d’Astana pour diffuser des informations sur les symptômes de l’autisme et des conseils aux parents.

En ligne, la Fondation a organisé une série d’entretien avec des experts en autisme qui ont été publiés sur les médias sociaux, démystifiant les mythes sur l’autisme et partageant les façons dont la société peut devenir plus inclusive.

Dans le but de sensibiliser les gens à l’autisme et de promouvoir une culture inclusive, la Fondation accueille la conférence annuelle « Autism. The World of Opportunities » à Almaty. En 2022, des experts de renommée mondiale comme Connie Kasari et Stephen Shore ont participé à la conférence. En avril 2023, la Fondation a partagé son expérience dans la mise en œuvre de pratiques factuelles dans les centres d’autisme au Kazakhstan lors de la Conférence internationale sur l’autisme et les troubles du neurodéveloppement (ICAN) à Dubaï. Pour faire progresser les connaissances mondiales sur l’autisme, la Fondation a également soutenu la réunion annuelle de l’INSAR (International Society for Autism Research) à Stockholm.

SOURCE: https://www.prnewswire.com/news-releases/le-kazakhstan-a-celebre-le-mois-mondial-de-la-sensibilisation-a-lautisme—fondation-bulat-utemuratov-301817292.html

Un pour tous et tout pour le tennis : comment l’intégration sociale place le Kazakhstan sur la carte mondiale du tennis

SOURCE: Tennis365.com Elena Rybakina celebrates with the The Venus Rosewater Dish following victory over Ons Jabeur in The Final of the Ladies’ Singles on day thirteen of the 2022 Wimbledon Championships at the All England Lawn Tennis and Croquet Club, Wimbledon. Picture date: Saturday July 9, 2022.

Bulat Utemuratov – ancien diplomate, homme d’affaires, philanthrope et président de la Fédération kazakhe de tennis – parle du boom du tennis au Kazakhstan et de la manière dont ce sport est soutenu, contribuant ainsi à améliorer la vie des gens.

Chaque sport a sa propre réputation. Beaucoup de gens sont d’avis que le tennis est un sport pour les riches. Vous pouvez le penser aussi, surtout si, comme moi, vous êtes né et avez grandi en Union soviétique. Cependant, même aujourd’hui, cette affirmation n’est pas entièrement vraie.

Je pense qu’il est important d’étudier la question sous différents angles. Bien sûr, le tennis était autrefois un sport exclusivement réservé aux gens aisés qui pouvaient se permettre des coûts financiers importants pour la formation, l’équipement, la location de courts de tennis, etc. Souvent, ces frais étaient à la charge  de joueurs de tennis individuels ou de familles dont les enfants voulaient faire du tennis professionnel. Malheureusement, il y a encore une grande différence entre le nombre de ceux qui veulent jouer, que ce soit pour les loisirs ou pour atteindre des sommets professionnels, et ceux qui peuvent se le permettre.

Mais il convient de noter que la situation évolue progressivement. Tous les pays utilisent des approches différentes pour combler le manque de disponibilité du tennis – du soutien gouvernemental au parrainage d’entreprises. Les États-Unis, par exemple, sont connus pour lever des fonds privés, tandis que la Norvège fournit des fonds publics pour le sport. Le LTA britannique a publié sa stratégie d’inclusion en 2021, dans le but de rendre le tennis plus diversifié et accessible.

De nouveaux pays apparaissent sur la carte du tennis, et le Kazakhstan, qui a accueilli le tournoi ATP 500 en 2022, a rejoint ces rangs. Beaucoup se demandent comment le Kazakhstan, un pays sans passé lié au tennis, a réussi à devenir une capitale du tennis en une décennie ? La réponse c’est l’inclusion sociale.

Le prix d’une heure de cours de tennis au Kazakhstan aujourd’hui est d’un peu moins de 10 $ . Un abonnement mensuel est moins cher que celui de cours de ballet ou de gymnastique, mais ce n’était pas facile à réaliser. Nous avons dû faire beaucoup d’efforts pour faire du tennis un sport abordable.

Malgré un financement généreux pour le sport en Union soviétique, le tennis n’a jamais été une priorité. En conséquence, au moment où le Kazakhstan a accédé à l’indépendance en 1991, le tennis était pratiquement absent dans le pays. De plus, dans les années 1990, une heure de pratique de tennis au Kazakhstan coûtait environ 50 $ , alors que le salaire mensuel moyen à cette époque équivalait à 100 $. Heureusement, le Kazakhstan a réussi à devenir l’une des économies post-soviétiques les plus avancées, mais malgré cela, en 2007, la Fédération de tennis du Kazakhstan a connu une grave crise. Nous cherchions toutes les occasions de renverser la tendance.

Depuis 2007, quelque 250 millions de dollars d’investissements publics et privés ont été consacrés à la construction d’infrastructures, au lancement de programmes de tennis pour les enfants et au soutien des talents à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Nous avons multiplié par cinq le nombre de courts de tennis actuellement utilisés par une moyenne de 33 000 enfants et adultes, contre moins de 2 000 joueurs il y a un peu plus de dix ans. L’augmentation du nombre de joueurs est une conséquence directe du fait que le tennis devient plus accessible, plus populaire et plus inclusif.

Nous avons créé une plateforme abordable pour la formation des joueurs de tennis professionnels. La Team Kazakhstan est la première école de tennis entièrement financée au Kazakhstan qui offre de la formation, de l’hébergement, de la nourriture et de l’éducation aux juniors. Le 2022 a été la première année où notre équipe de jeunes est entrée dans le Top 4 de la Coupe du Monde. Grâce à notre soutien constant et à la détermination des joueurs, nous avons réussi à faire des fans de tennis des champions de classe mondiale !

Le Kazakhstan est un pays multinational qui offre des opportunités à ses citoyens, ainsi qu’aux acteurs internationaux qui ont décidé de représenter le Kazakhstan à l’étranger. L’année dernière , Elena Rybakina, qui a également atteint la finale de l’Open d’Australie 2023, est devenue la première joueuse de tennis kazakhstanaise à remporter les championnats de Wimbledon, et nous sommes convaincus qu’elle ne sera pas la dernière.  Rybakina a décidé d’allouer une partie de son prix à la hauteur de 100 000 $ pour soutenir les jeunes joueurs et aider les animaux sans abri. Elle a également refusé le prix en espèces de la Fédération kazakhstanaise de tennis, demandant de réinvestir ces fonds pour soutenir les futurs joueurs.

La Fédération kazakhstanaise de tennis ne croit pas aux restrictions en ce qui concerne les futurs joueurs. En 20022, nous avons organisé le premier tournoi de tennis en fauteuil roulant, l’inclusion ne se limite pas au court de tennis.

Lors du récent tournoi ATP500, qui s’est tenu pour la première fois au Kazakhstan, les stars du tennis Novak Djokovic, Carlos Alcaras, Daniil Medvedev et Felix Auger-Allassim ont passé du temps avec des enfants au Asyl Miras Autism Center à Astana. En renforçant les liens entre le sport et l’autisme, nous visons à faire du sport, et du tennis en particulier, un outil d’inclusion sociale pour ceux qui ont du mal à s’intégrer dans le monde moderne.

Ces dernières années, il y a eu un véritable boom du tennis au Kazakhstan, et nous comptons poursuivre notre travail. En fin de compte, ce n’est pas seulement l’accès au court de tennis qui rend le tennis plus inclusif. Il s’agit de quelque chose de plus : notre désir commun de changer des vies pour le mieux, l’ouverture et la volonté d’aider ceux qui cherchent de l’aide, et les valeurs que nous croyons importantes et auxquelles nous nous en tenons quoi qu’il arrive.

© Bulat Utemuratov
Tous les droits sont réservés.