Le principal événement «vert» à Almaty cet été: qu’est-ce qui est devenu le jardin botanique après sa reconstruction

Le 15 juin, le jardin botanique principal a ouvert ses portes après sa reconstruction. L’entrée a été gratuite pendant toute la semaine, afin que les habitants d’Almaty et les visiteurs de la ville puissent voir eux-mêmes comment le territoire avait été transformé. À cette époque, des bénévoles, des conservateurs et des employés de l’Institut de botanique et de phyto-introduction étaient de garde dans le jardin.

Le projet a été lancé en 2018 par un homme d’affaires et philanthrope kazakhstanais Bulat Utemuratov, qui l’a financé par le biais de sa fondation caritative. Le coût total de la reconstruction se lève à 15 millions de dollars. Le projet avait pour objectif la restauration minutieuse du Jardin botanique avec la préservation de l’intégrité et de l’identité de son territoire, la modernisation des infrastructures et l’augmentation du fonds vert.

Peu avant l’ouverture, le 12 mai, le président du Kazakhstan Kassym-Zhomart Tokayev a visité le jardin botanique principal dans le cadre d’une visite de travail à Almaty. Le chef de l’Etat a pris connaissance des résultats de la reconstruction.

«Nous avons entamé la mise en œuvre de ce projet avec toute la responsabilité, en essayant non seulement préserver l’espace vert du jardin, mais aussi l’augmenter en l’enrichissant de nouvelles collections. La restauration soignée et l’utilisation de technologies avancées sont les deux grands principes qui nous ont guidés. Nous avons mis notre cœur et notre âme dans ce projet, avons fait tout notre possible pour que le peuple d’Almaty aime le jardin botanique rénové. C’est notre cadeau à la ville, nous réalisons ce projet d’une manière désintéressée : le jardin restera la propriété de l’État et va poursuivre ses activités scientifiques, » – a déclaré Bulat Utemuratov.

La grande partie des fonds dépensés pour la reconstruction a été utilisée pour l’achat de plantes lors de la restauration et de l’augmentation du fonds vert du Jardin botanique. Toutes les plantes ont été importées d’Europe, de pépinières d’Allemagne et de Pologne. Plus de 1 300 arbres, environ 3 000 rosiers et environ 130 000 céréales et graminées vivaces ont été plantés.

Une nouvelle clôture a été installée autour du périmètre du jardin botanique lors de la reconstruction, ces mesures et un système de vidéosurveillance devraient permettre de stopper le vandalisme.

Jardin botanique « intelligent ». Comment est-il ?

Lors de la reconstruction, une attention particulière a été portée aux arrosages intelligents et à l’introduction des technologies électroniques dans le parc. Le réseau de petits aqueducs dans le jardin est tombé en ruine depuis longtemps, et les deux puits existants ont depuis longtemps cessé de fournir de l’eau au jardin.

Dans le cadre de la reconstruction, le système d’irrigation et d’arrosage a été restauré. Deux nouveaux puits artésiens ont été forés d’une capacité de 40 mètres cubes par heure chacun, le débit de deux puits existants est passé de 20 à 25 mètres cubes par heure. Un aqueduc a été mis en place pour puiser de l’eau dans la rivière Kerenkulak, qui coule du côté sud de l’avenue Al-Farabi.

Afin de faire du Jardin botanique un espace public moderne, confortable et respectueux de l’environnement, ses espaces ouverts ont été radicalement revus. Trois nouveaux pavillons d’entrée y ont été érigés. Les visiteurs peuvent y accéder depuis la rue Timiryazev, depuis le parc des expositions Atakent, ainsi que depuis l’avenue Al-Farabi. Tous les pavillons sont faits de matériaux naturels, ils sont équipés des systèmes de billetterie électronique et de l’infrastructure inhérente aux lieux touristiques et publics : boutiques de souvenirs, petites cafétérias, toilettes.

Les meilleurs managers du Verny Capital Group of Companies ont été impliqués dans la réalisation de ce projet.

Maintenant, le jardin a été anobli et son territoirea atteint 27,7 hectares d’espaces publics, 50000 mètres carrés de routes et de sentiers ont été réparés, le long desquels 1500 lumières ont été installées et le mobilier de jardin (250 bancs) a été rénové. Dans les stalles nord, la chaussée a été remplacée par de la pierre naturelle, une fontaine « sèche » et un étang avec des plantes aquatiques ont été créés. Sur le site de la friche de la partie sud trois étangs ont été créés, avec une pergola, une phorbaie et des allées d’érable, de tilleul, de bouleau et de pin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *