Comment entrer dans les meilleures universités du monde ? Histoires de réussite des diplômés de Haileybury

Ce qui distingue les diplômés des écoles kazakhes de Haileybury et comment obtenir une bourse de formation.

Haileybury Almaty et Haileybury Astana sont des écoles privées, où l’éducation est basée sur les meilleures traditions de l’éducation britannique. Au lycée, les étudiants sont formés selon des programmes spécialisés, ce qui les aide à entrer dans les meilleures universités du monde.

Les écoles ne sont pas un projet commercial, mais un projet social. Les revenus sont réinvestis dans la création de meilleures conditions pour les étudiants, et une partie est allouée pour subventionner les études gratuites des enfants talentueux. Par conséquent, Haileybury au Kazakhstan ce n’est pas une histoire de l’enseignement privé coûteux, mais celle des étudiants doués, de leur travail acharné accompagné par les enseignants professionnels.

En quoi les écoles de Haileybury sont différentes

Les actionnaires, rappelons-nous, ne reçoivent pas de dividendes des écoles, de sorte que l’administration distribue les revenus de manière indépendante, en les orientant vers l’équipement matériel et en attirant les meilleurs enseignants. Haileybury Almaty, par exemple, est la seule école du Kazakhstan à avoir connecté des équipements à gaz et à avoir reçu l’autorisation d’utiliser du gaz pour le travail dans les laboratoires scientifiques.

Les écoles embauchent les meilleurs professeurs étrangers, construisent des installations supplémentaires pour développer non seulement les capacités mentales mais aussi physiques des élèves. Ainsi, en 2019, un nouveau complexe sportif d’une superficie de 1851 mètres carrés a été ouvert à Haileybury Astana, et l’année dernière, la reconstruction du théâtre de l’école y a été achevée.

Les écoles prévoient de développer la tendance la plus moderne du moment dans le domaine de l’enseignement – celle de STEM, l’abréviation signifiant Science, Technologie Ingénierie (engineering), Maths (mathématiques).

Qui peut obtenir une subvention des écoles de Haileybury

Vous pouvez vous inscrire dans une école en fonction des résultats des tests concurrentiels sur une base payante. Les Kazakhstanais doués à partir de l’âge16 ans peuvent étudier gratuitement, après avoir reçu une bourse pour étudier au lycée. Chaque année, à l’initiative de l’actionnaire principal, les deux écoles allouent 10 places gratuites pour les 12e et 13e années d’études (classes de première et de terminale).

Les dernières années, les étudiants sont préparés à passer des tests selon les diplômes pré-universitaires internationaux de l’A-level (à Haileybury Almaty) et le programme de baccalauréat international de l’IB (à Haileybury Astana). Les écoles se sont associées au service du conseil universitaire World’s TOP Universities, qui aide les étudiants à s’inscrire dans certaines des universités les plus compétitives du monde, notamment celles d’Oxford, de Cambridge, des universités du groupe Russell et la Ivy League américaine.

L’un des candidats à la subvention est Shyngys Bilyalov. Le jeune homme a étudié dans l’une des écoles publiques d’Almaty et il est maintenant étudiant à l’Université de Cambridge.

«Il y a une énorme différence entre les écoles publiques et les écoles Haileybury. Il n’y a que 10 à 12 élèves dans la classe, donc tout le monde a la possibilité de participer activement aux cours. Le moment le plus excitant et le plus stressant est celui de candidater aux universités. Il serait presque impossible de s’inscrire à Cambridge sans l’aide de Haileybury Almaty,» déclare Shyngys Bilyalov.

À partir de la nouvelle année universitaire (2021/2022), Haileybury Almaty prévoit d’élargir le programme de bourses : désormais, les étudiants de 13 ans pourront également participer au concours.

Comment entrer dans les meilleures universités du monde

À la fin de la dernière année universitaire, cinq étudiants de Haileybury Almaty ont obtenu les scores les plus élevés de niveau A dans toutes les matières. L’une d’eux, Aiganym Raimzhanova, a reçu une invitation de plusieurs établissements d’enseignement aux États-Unis et en Angleterre.

«Finalement j’ai dû choisir entre l’University College à Londres et la Brown University aux États-Unis. J’ai décidé de rester à Brown. Le processus d’admission dans les universités américaines est beaucoup trop compliqué : si pour les universités britanniques je ne devais passer que l’IELTS et rédiger un essai, alors pour l’admission dans les universités américaines – il fallait passer les SAT, SAT Subject et rédiger un essai pour chaque université», explique Aiganym Raimzhanova.

Encore une diplômée de Haileybury Almaty, Gaukhar Alzhanova, a reçu une invitation de l’Université de Yale, l’une des  Big Three» des universités les plus prestigieuses des États-Unis.

«C’est le mérite de l’école. Après tout, c’est ici, qu’en plus des programmes éducatifs internationaux, j’ai appris à participer aux œuvres caritatives, j’ai eu l’opportunité de participer à l’Olympiade scientifique britannique et de suivre un cours préuniversitaire en ingénierie. Les enseignants ont fourni des recommandations si importantes lors de la présentation de ma candidature à l’étranger. Je pense que c’est l’ensemble de ces facteurs qui m’a permis de réaliser mon rêve : devenir étudiant dans l’une des meilleures universités du monde », déclare Gaukhar Alzhanova.

Elle conseille à ceux qui souhaitent s’inscrire dans les meilleures universités de prêter une attention particulière à la rédaction d’essais.

«Avant de passer à sa rédaction, je conseille aux candidats de réfléchir sérieusement à la question principale: « Qu’est-ce que j’ai fait et que ferais-je pour rendre ce monde meilleur?» Après tout, ce sont précisément ces étudiants, les étudiants qui peuvent apporter quelque chose de spécial à la vie étudiante, qui sont recherchés par des universités de la Ivy League, » souligne la jeune fille.