« Carte de secours » : comment la Fondation Bulat Utemuratov, la Société du Croissant-Rouge et la ForteBank aident les Kazakhstanais en situation d’urgence

Les inondations sont  une catastrophe naturelle la plus fréquente au Kazakhstan. En règle générale, les inondations se produisent au printemps et touchent les régions de l’est du Kazakhstan, du sud du Kazakhstan, de Karaganda, de Kostanay et d’Akmola. Traditionnellement, l’assistance à la population touchée a été fournie par l’administration locale, les services d’urgence locaux et la Société du Croissant-Rouge du Kazakhstan. En 2018, la Fondation Bulat Utemuratov est devenue un participant actif du processus de l’attribution d’une assistance aux victimes. 

« En 2017, nous avons pu rencontrer personnellement Bulat Utemuratov. Nous avons proposé une coopération dans divers domaines, notamment dans le domaine de l’attribution de l’aide aux personnes en situation d’urgence, – dit Aslan Tusupzhanov, chef du département de la communication du Croissant-Rouge du Kazakhstan. Ensemble, nous avons mis au point un format efficace pour fournir une assistance financière ciblée aux personnes touchées par des catastrophes naturelles, auquel la Fondation Bulat Utemuratov et la ForteBank ont adhéré : en cas d’urgence, la Fondation Bulat Utemuratova alloue des fonds, nos volontaires identifient les personnes touchées appartenant à des groupes socialement non protégés : les familles nombreuses, les retraités, les mères célibataires, les personnes handicapées et les familles, dont un membre est une personne à mobilité réduite, reçoivent une assistance d’un montant de 30 000 tengues pour chaque membre de la famille par virement bancaire à la  » Carte de secours  » , la carte bancaire de la ForteBank et ils peuvent dépenser cet argent pour ce, dont ils ont vraiment besoin ».  

Les volontaires de la Société du Croissant-Rouge et un bénéficiaire de la « Carte de secours »

Selon le responsable du département de la communication du Croissant-Rouge du Kazakhstan, les collectes d’aide humanitaire se font aussi d’une manière très spontanée, souvent en cas de catastrophe naturelle, ce qui rend parfois l’aide inutile et inopportune. Les habitants d’une partie du pays, par exemple, peuvent collecter des vêtements chauds et des kits d’hygiène pour aider les victimes de la catastrophe, alors que la population touchée a peut-être un besoin criant de nourriture ou d’autre chose. Cela s’est passé en 2015, lorsque de graves inondations ont touché la région de Karaganda.

« Ici, à Almaty, des centres de collecte de l’aide humanitaire ont été organisés, nous y sommes liés. Lors du tri, nous avons remarqué pas mal de choses d’une très mauvaise qualité. Par conséquence, nous avons du jeter une grande partie de ce qui nous avions reçu. En outre, le tri, la logistique et la distribution de cette assistance nécessitent beaucoup de ressources. Par la suite, nous avons beaucoup parlé de la rapidité de l’aide et de sa pertinence. L’aide en espèces est toujours plus pratique pour les personnes qui souhaitent faire un don et pour les personnes en difficulté – nous ne serons jamais en mesure de déterminer à 100 % ce dont elles ont besoin », – dit M Tusupzhanov.  

Des volontaires de la Société du Croissant-Rouge aident les habitants lors des inondations dans la région de Karaganda

L’argent va à la carte, alors qu’il ne peut pas être encaissé, mais seulement dépensé dans les magasins, en payant via les terminaux de paiement. La validité d’une telle « Carte de secours » est de 3 mois. Il est important de noter qu’il est impossible d’utiliser la carte pour payer l’alcool et le tabac. Dans ForteBank, ils notent que les dépenses principales des destinataires des « Cartes de secours » ont été effectuées dans des épiceries, des pharmacies et des supermarchés de la construction.

Le projet a débuté au printemps 2018. Ensuite, 863 familles (2 723 personnes) de la région du Kazakhstan oriental ont reçu une assistance totalisant 81 690 000 tengues. En 2019, les inondations ont débuté mi-avril et ils ont duré jusqu’à mi-mai. Une assistance à la population a déjà été fournie pour un montant total de 36 million tengues. 1000 personnes du village d’Aksu-Ayuly (région de Karaganda), de la ville de Kokshetau et du village d’Old Koluton (région d’Akmola) et de la ville de Petropavlovsk, qui a été inondée cette année, ont bénéficié de cette aide.

Ceci est un bon exemple du travail d’équipe du philanthrope Bulat Utemuratov représenté par la fondation, du secteur privé représenté par la ForteBank, qui se charge de la partie technique et surveille la transparence des transactions, ainsi que de l’organisation publique représentée par le Croissant-Rouge, qui travaille directement avec la population en fournissant les informations nécessaires et en rendant compte du travail effectué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *