Activité médiatique de Bulat Utemuratov: résultats de 2018

L’Informburo.kz et la chaîne 31 ont plus de choses en commun qu’il n’y paraît à première vue. Ce ne sont pas simplement des noms qui se ressemblent: l’Informburo.kz et l’émission d’information l’ «Informburo» sur la chaîne 31, qui déroutent parfois les lecteurs et les téléspectateurs, mais aussi les normes journalistiques professionnelles strictes mises en place par le fondateur – la société de gestion «Verny Capital», dont Bulat Utemuratov est l’actionnaire principal.

En 2018, la 31ème chaîne a eu 25 ans et l’Informburo.kz a fêté ses trois ans. Pour les deux projets, la période écoulée a été riche en récompenses honorifiques et en nouveaux projets importants. En juin 2018, Informburo.kz a été reconnu “Le meilleur média en ligne” selon la version du Prix national l' »Urker ». Les journalistes de l’Informburo.kz, Nikolai Enelane et Zholdas Orisbaev, ont été nominés dans les catégories «Le Meilleur matériel analytique » et « Le Meilleur matériel analytique international ». «Cette récompense est importante car c’est une reconnaissance de la communauté professionnelle,»  dit Mikhail Dorofeev, le rédacteur en chef de l’Informburo.kz.

Sur la photo: L’équipe de l’ Informburo.kz lors de la cérémonie de remise des prix l’ «Urker» à Astana.

Et le 26 juin 2018, Mikhail Dorofeev a reçu d’un prix d’honneur du Président du Kazakhstan Nursultan Nazarbayev, établi à la veille d’une fête journalistique professionnelle. Parmi les 61 candidats, la commission publique a identifié 8 meilleurs journalistes kazakhstanais, dont le rédacteur en chef d’Informburo.kz, et le 28 juin, M Dorofeyev a pris part à une émission spéciale où il a parlé des principes de l’Informburo.kz et du journalisme moderne au Kazakhstan. Selon lui, l’une des principales tendances est le journalisme constructif ou décisionnel, introduit par l’Informburo.kz au cours de l’année écoulée, sans pour autant abandonner le journalisme traditionnel d’information et d’investigation. Il y a des choses qui doivent être expliquées aux gens, et pas seulement raconter, telles que des lois, des codes, des programmes gouvernementaux : «Les reporters ne révèlent pas seulement les problèmes, mais cherchent également des solutions possibles. C’est une autre façon de développer la société civile »  –  a commenté Mikhail Dorofeev.

Si nous parlons des indicateurs qualitatifs et quantitatifs de l’audience, alors en 2018, l’Informburo.kz a réussi à remporter le prix international à deux reprises. Prix du médiateur dans la catégorie « Les plus lus » parmi les publications de presse fédérales. Dans cette catégorie, on note les publications, sur lesquelles les lecteurs passent le plus de temps. « Pourquoi sommes-nous si fiers de ce prix? Parce que non seulement les Kazakhstanais, mais aussi les médias russes participent au «Médiateur». Nous avons dévancé les compagnies russes assez importantes et bien connues» a commenté les récompenses  Mikhail Dorofeev.

Selon Mikhail Dorofeev, outre la présentation impartiale des informations et l’objectivité, les normes professionnelles élevées de l’Informburo.kz se reflètent également dans la séparation des documents éditoriaux et commerciaux et dans l’honnêteté envers le lecteur. « En 2018, nous avons réussi à créer un bureau de rédaction commercial et à compléter la séparation entre les bureaux de rédaction informationnelle et commerciale. Maintenant tout le monde fait son travail ».

Sur la photo: Mikhail Dorofeev, Kuat Bakhridinov et Rodion Scriabine lors d’une table ronde à la conférence «TSEKH».

Une autre innovation dans le travail de l’Informburo.kz est l’organisation de la conférence professionnelle « TSEKH ». En 2018, elle s’est tenue à deux reprises: en mars et à la fin du mois d’octobre. Les orateurs étaient des responsables des médias locaux ainsi que des invités étrangers distingués tels qu’Ilya Krasilshchik (alors l’éditeur de Meduza), Rodion Scriabine (le directeur du développement du Lifehacker), Sasha Rai (l’éditeur du magazine Tinkoff) et Ayan Mitrr (Texas Tribune), qui ne sont pas venus au Kazakhstan auparavant . Ils ont parlé de la publicité native, des études d’audience et de la distribution de contenu. « Il nous semble que les conférences se sont bien déroulées, elles ont suscité un vif intérêt chez les professionnels, il y a eu de bonnes réponses. En général, cela a un effet positif sur le développement du marché sur lequel nous opérons  » – dit le rédacteur en chef de l’Informburo.kz.

La chaîne 31 a  eu aussi beaucoup de réalisations en 2018. La société a fêté ses 25 ans. Pendant ce temps, la chaîne a réussi à devenir la «chaîne familiale principale» sur le marché des médias kazakhstanais en raison du fait que la direction et les producteurs tentent de diversifier le réseau de diffusion afin que chaque membre de la famille puisse trouver quelque chose d’intéressant et d’utile. L’équipe est particulièrement fière de ses propres produits: des programmes d’information, des comédies et émissions de téléréalité. Et ils ont vraiment de quoi être fiers.  En 2018 l’«Informburo», le programme d’informations de la chaîne 31, a reçu déjà pour la deuxième fois la statuette du prix de télévision kazakhstanaise TUMAR dans la nomination  « Le meilleur programme d’informations » . 355 projets du Kazakhstan, également nommés pour ce prix, ont participé à ce concours.

Sur la photo: Les employés de la chaîne 31 lors de la remise du prix «TUMAR» en 2017.

Selon Gulzhan Mukusheva, la directrice de la diffusion de l’information du département de l’information de l’«Informburo», les journalistes s’éloignent du schéma classique de diffusion de l’information « la présentation du speaker, le sujet » et passent au format des émissions en direct, des sondages sociaux, des invités en studio, de la communication directe avec les intervenants de toutes les manières possibles. Les employés de la chaîne 31 ne couvrent pas les thèmes sanglants ou agressifs dans tous leurs détails, mais préfèrent s’appuyer sur les intérêts des téléspectateurs, même les plus jeunes. Ils couvrent donc de nombreux sujets liés à la consommation et parlent avec les téléspectateurs dans un langage clair et sûr. Sans exception, tous les speakers de l' »Informburo » ce sont des journalistes actifs, respectant des normes élevées d’objectivité dans leur profession, ce ne sont pas donc des « têtes qui parlent ». Les journalistes non seulement collectent des informations et écrivent des nouvelles, mais assemblent également une série de vidéos pour leurs reportages, établissent des pistes audio et des textes pour le présentateur.

En plus de la chaîne de télévision, le contenu généré par le programme l’«Informburo» est disponible sur le YouTube et dans l’application, car souvent, le public veulent le revoir. Mme Mukusheva a déclaré que l’«Informburo» se retrouvait souvent dans le top 10 des chaînes YouTube du Kazakhstan.

En 2018, la communauté internationale a hautement apprécié le projet pilote de la chaîne 31, celui du nouveau studio du programme d’information « Informburo ». Cela a été un projet commun des entreprises DIAS, l’Acis Distirbution et le Polymedia, grâce auxquels la chaîne 31 a remporté le prix le TKT Awards International 2018. Traditionnellement, des projets de 15 pays ont participé à ce concours. Ce n’est pas la seule preuve de la reconnaissance internationale de la chaîne, qui fait partie des artifs médiatiques de l’homme d’affaires Bulat Utemuratov. Pour la chaîne 31, cet homme d’affaires a un partenaire international , c’est la société russe CTC Media, qui a des accords exclusifs pour l’achat de droits de licence permettant de diffuser des films en direct avec les géants internationaux comme Paramount Pictures, Warner Bros. et the Walt Disney Company CIS. L’émission pour les talents à grande échelle de la chaîne 31 “I’m singer” est diffusée dans six pays et compte 200 millions de téléspectateurs.

Sur la photo: le nouveau studio de l' »Informburo »

De plus, la chaîne 31 a connu d’importants changements de personnel. Fin 2018, le nom du nouveau PDG a été annoncé. C’est Yuri Brodsky. Auparavant, il a travaillé en tant que directeur du département de radiodiffusion de la chaîne TC RTVI, de la principale chaîne de diffusion du CTC et comme producteur général de la chaîne 31. Sous la direction de M Brodsky, des projets tels que les télé-réalités comme La Maison-Balance  et la sitcom le Narxoz ont été lancés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *