Quels sont les résultats de la Fédération de tennis du Kazakhstan en 2018 ?

En 2018, le Kazakhstan compte 244 courts de tennis ou 7 000 athlètes s’entraînent.

Bulat Utemuratov est devenu président de la Fédération de tennis du Kazakhstan en 2007. A l’époque, le développement des infrastructures de tennis et du tennis des enfants ont été les principaux défits à atteindre. En 2007, le premier programme du développement quinquennal a été mis au point. Ce programme a été coordonné avec le président de la République du Kazakhstan. Depuis lors, le programme est mis à jour tous les cinq ans et chaque année, de deux à quatre centres de tennis sont mis en service dans de différentes régions du Kazakhstan. Les projets suivants ont été lancés: « Tennis à moins de 10 ans », l’académie «Team Kazakhstan» pour les athlètes talentueux, un programme de certification pour les entraîneurs, un programme de formation pour les juges, un concept des tournois nationaux et internationaux. La fédération du Kazakhstan est devenue membre des fédérations de tennis asiatiques et internationales et Bulat Utemuratov est devenu membre de son conseil d’administration.

En 2018, selon le plan, quatre projets d’infrastructures ont été réalisés.

Dias Doskaraev, vice-président de la Fédération de tennis du Kazakhstan, a déclaré que son pays tentait à développer et le tennis pour les amateurs et celui professionnel : pour protéger la santé de la nation et pour atteindre les plus grandes réalisations au niveau international. Dans les deux cas, une infrastructure bien développée est nécessaire, ce qui permettrait de systématiser les processus et de créer des conditions favorables pour les athlètes. Le premier projet d’infrastructure en 2018 a été celui de l’agrandissement du centre national de tennis de la ville de Shymkent et la construction d’un hôtel qui lui soit rattaché.  Puis celui de la construction du centre de tennis «Ace» à Almaty. Il a été inauguré  personnellement par le président Nursultan Nazarbayev.  Après plusieurs mois, nous constatons que près de 500 enfants sont déjà inscrits au centre.

En termes de financement, les centres de tennis d’Aktobe et de Petropavlovsk, réalisés par la fédération en 2018, se sont avérés d’être des projets spéciaux. Ils ont été construits dans le cadre d’un partenariat public-privé. Au premier trimestre de 2019, le centre de tennis de Petropavlovsk organisera son premier tournoi international. Ce seront les compétitions le G4 ITF pour les garçons et les jeunes filles jusqu’à 18 ans.

En 2019, les projets de la fédération ne sont pas moins ambitieux.

En 2019, la fédération envisage de construire de nouveaux centres à Astana, à Karaganda, à Aktau et à Almaty, ainsi qu’un centre de formation dans la ville de Lissakovsk, dans la région de Kostanay.

La fédération est en train de construire de nouvelles installations là, où la popularité du tennis chez les enfants augmente, les files d’attente s’accumulent et la demande dépasse l’offre des centres de tennis existants. Dans chaque région, ce travail de prospection est effectué par les branches de la fédération, les données sont collectées dans une base commune, puis l’administration développent les plans de gestion de l’infrastructure pour les trois à quatre prochaines années. Les installations à Kostanay, à Taraz, à Kyzylorda, à Shymkent et dans la région du Turkestan sont dans les projets. Pavlodar, Semipalatinsk et Ust-Kamenogorsk ont également besoin de nouveaux centres.

Une autre activité de la Fédération de tennis du Kazakhstan sous la direction de Bulat Utemuratov est l’organisation de tournois.

“En 2018, nous avons organisé plus de 100 tournois nationaux et internationaux. En outre, il existe un programme de tournois spécial pour les enfants de moins de 10 ans. Dans le cadre de la réalisation du programme pour enfants, nous avons organisé en 2018 154 encore tournois,  – dit le vice-président de la fédération. – Il y a eu exactement 40 tournois internationaux.”

En juillet 2018, la fédération a traditionnellement organisé la Coupe du Président, l’un des tournois les plus prestigieux au Kazakhstan, des athlètes de 20 pays y ont participé. Le fonds de la Coupe Présidentielle se lève à 205 000 dollars. Elle fait partie de la série préparatoire de tournois sur les terrains à revêtement dur, qui précède le tournoi du Grand Chelem « US Open ». À Almaty et à Shymkent, les tournois prestigieux de la série l’ATP Challenger se déroulent traditionnellement avec un fonds de 50 000 dollars, où se réunissent des joueurs du top 100 mondial.

La direction de la fédération note que la géographie des tournois s’élargie chaque année au Kazakhstan. De grandes compétitions internationales ont maintenant lieu non seulement à Almaty, à Astana et à Shymkent, mais également dans des villes plus petites, telles qu’Aktobe, Ust-Kamenogorsk et Uralsk. Cette année, les tournois auront lieu pour la première fois à Petropavlovsk et à Karaganda. Les compétitions internationales permettent aux athlètes des régions, aux entraîneurs et aux parents d’observer les compétiteurs qui arrivent au Kazakhstan en moyenne de 16 pays de l’étranger proche et lointain, tout en renforçant la visibilité et l’image du tennis kazakhstanais au niveau mondial.

« En 2018, nous avons été particulièrement fiers de nos enfants »

En 2018, les résultats professionnels des représentants de l’équipe nationale de tennis du Kazakhstan sont  systématiquement restés très bons. Pour la cinquième fois, l’équipe masculine a atteint les quarts de finale du groupe mondial de la Coupe Davis et elle est entrée dans le top 8, ce qui est considéré comme très prestigieux au niveau mondial. Mais le succès particulier a été démontré par les plus jeunes pupilles de la fédération jusqu’à 12 ans. Beaucoup d’entre eux ont remporté des prix lors de tournois européens et asiatiques.

Nous avons entendu de nouveaux noms: Ayia Nupbai et Karina Dzhumadzhanova ont gagné le tournoi de la série Tennis Europe ProWin Saarland Junior Open dans la ville allemande de Neunkirchen, Zhanel Ospanova a atteint la finale du Tennis Europe à Minsk, Yerasyl Murat a remporté le tournoi de l’Open ITF G5 Tirana, Sandugash Kenzhibayeva et Yerasyl Yerilda ont été les premiers au Kazakhstan à se qualifier pour le prestigieux tournoi Les Petits As (le championnat du monde non officiel de moins de 14 ans), qui se tiendra à Tarbes en France à la fin du mois de janvier 2019. Dostanbek Tashbulatov, pour la première fois de l’histoire du tennis au Kazakhstan, a participé aux Jeux olympiques de la jeunesse 2018 à Buenos Aires.

Les fans du Kazakhstan ont été ravis d’apprendre les résultats des étudiants de l’académie Team Kazakhstan, créée pour soutenir les joueurs de tennis les plus prometteurs et créer une réserve de tennis d’un pays pour participer aux compétitions mondiales de la Coupe Davis et de la Fed Cup. Anna Danilina, Denis Yevseyev et Gozal Ainitdinova ont remporté des médailles à des diverses nominations aux Jeux asiatiques. Ils ont participé aux Jeux asiatiques pour la première fois.

Toutes ces réalisations de 2018 montrent clairement comment le tennis s’est développé au Kazakhstan au cours des 10 dernières années : nous avons nos propres stars, des enfants talentueux de grandes et petites villes du Kazakhstan qui gagnent des médailles lors de tournois internationaux, nous avons nos propres entraîneurs et juges, nos propres compétitions, qui attirent les meilleurs joueurs de tennis du monde. Ce serait juste de dire que le Kazakhstan a pris une place digne sur la carte mondiale du tennis professionnel et est devenu un sérieux rival des meilleures équipes de tennis dans le monde entier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *