Réalisations des joueurs de tennis kazakhstanais Kukushkin et Rybakina : « Nous ne sommes jamais montés si haut »

Mikhail Kukushkin a battu la 12ème raquette du monde à Wimbledon, atteignant pour la première fois les 1/8 de finale du tournoi. Et Elena Rybakina a remporté pour la première fois de sa carrière le tournoi de la série WTA, se classant dans le top 100 du classement mondial.

Les joueurs de tennis kazakhstanais Mikhail Kukushkin et Elena Rybakina sont devenus cet été une véritable découverte des tournois internationaux prestigieux. Premièrement, ils ont battu leurs propres records. Deuxièmement, leurs victoires ont permis au Kazakhstan d’atteindre un nouveau niveau dans le classement mondial du tennis. Notre pays n’est plus que « moyen », mais c’est un casse-tête.

Comment Mikhail Kukushkin a battu la 12ème raquette du monde à Wimbledon

Depuis l’été 2008, Mikhail Kukushkin joue pour le Kazakhstan. Il y a dix ans, il occupait la 157ème ligne du classement mondial, maintenant à la 57ème. Après avoir rejoint l’équipe nationale du Kazakhstan, sa carrière d’athlète professionnel a commencé à se développer rapidement.

À ses 32 ans, il est devenu :

  • 14 fois vainqueur du tournoi ATP Challenger Series ; deux fois vainqueur des tournois de la série ITF ;
  • une fois vainqueur et trois fois finaliste des tournois de la série ATP ;
  • champion des Jeux Asiatiques.

En juillet de cette année, il a brillamment joué au tournoi de Wimbledon. Ces compétitions sur gazon font partie des quatre tournois internationaux du Grand Chelem.

Le 2 juillet, son premier match en simple a eu lieu avec l’Espagnol Pablo Andujar (vainqueur de quatre tournois ATP en simple et d’un tournoi junior du Grand Chelem en double, ancien cinquième raquette du monde chez les juniors). Le match s’est terminé en faveur du Kazakhstanais.

Le 4 juillet, Mikhail Kukushkin a rencontré la douzième raquette du monde, le joueur de tennis américain John Isner (demi-finaliste d’un tournoi du Grand Chelem en simple ; vainqueur de 19 tournois ATP ; ancien huitième raquette du monde en simple). Lors de cette rencontre, le Kazakhstanais a battu son propre record ; il a gagné contre un adversaire qu’il n’avait pas pu battre lors de quatre matches précédents. Le match a duré 3 heures 10 minutes et s’est terminé en faveur de notre joueur de tennis.

« C’est une sensation ! – le vice-président de la Fédération de tennis du Kazakhstan, Dias Doskaraev, a commenté la victoire. – Premièrement, Isner a battu Kukushkin à quatre reprises et ne l’a jamais perdu. Deuxièmement, l’Américain occupe la 12ème place du classement ATP. Troisièmement, John a atteint la demi-finale de Wimbledon en 2018, où il n’a perdu que contre le Sud-africain Kevin Anderson dans le duel de cinq sets. Personne ne veut rivaliser avec Izner – il est trop bon. Alors Michael a remporté une victoire exceptionnelle. Il s’est battu pour chaque balle au service d’Izner, c’est pourquoi il a réussi ».

Mikhail Kukushkin a répété son propre succès du 2014 – pour la deuxième fois, il est sorti au troisième tour en simple à Wimbledon.

Le 6 juillet, un Kazakhstanais a rencontré l’allemand Jan-Lennard Struff (33ème racket du monde). Auparavant, Mikhail Kukushkin l’avait rencontré à trois reprises sur le terrain. Et toutes les trois fois, le joueur de tennis allemand a gagné. Mais pour la quatrième fois, notre athlète a battu Jan-Lennard Struff, pour la première fois de sa carrière, en sortant au quatrième tour du simple à Wimbledon.

Lors du match suivant du tournoi du Grand Chelem Mikhail Kukushkin a rencontré le joueur de tennis au même titre – le Japonais Kei Nishikori (finaliste d’un tournoi du Grand Chelem, vainqueur de 12 tournois ATP, médaille de bronze aux Jeux olympiques de 2016). Le Kazakhstanais a joué avec lui à neuf reprises. La dixième rencontre n’a pas porté chance à Mikhail Kukushkin.

Cependant, ses réalisations à Wimbledon 2019 sont le meilleur résultat de sa carrière aux tournois du Grand Chelem. Mikhail Kukushkin est devenu le premier joueur de tennis kazakhstanais qui a réussi à se qualifier pour le quatrième tour de Wimbledon et le seul de pays de la CEI à avoir participé au tournoi 1/8 du Grand Chelem.

Comment Elena Rybakina est entrée dans le top 100 du classement mondial

Elena Rybakina est une jeune joueuse de tennis qui a récemment commencé à jouer pour le Kazakhstan (depuis juin 2018). Elle est championne d’Europe junior par équipes (avant 18 ans). En simple, elle est devenue la troisième raquette du pays et elle joue avec un tel succès qu’elle peut dépasser la première raquette du Kazakhstan. La demi-finaliste de l’Open d’Australie et de Roland Garros parmi les juniors, elle est la quadruple championne des tournois de la série ITF.

En juillet 2019, Elena Rybakina a joué avec succès au Bucarest Open Tennis Championship, où elle a pu remporter son premier titre WTA.

Lors du premier match, Elena Rybakina a battu l’Espagnole Paula Bados (vainqueur de trois tournois de la ITF, ancienne huitième du monde dans le classement junior, vainqueur d’un tournoi junior du Grand Chelem en simple). Sa prochaine rencontre sur le terrain a été avec la Roumaine Jacqueline Christian. La lutte s’est terminée en faveur de la Kazakhstanaise.

En quarts de finale, Elena Rybakina a remporté le match contre la Slovaque Victoria Kuzmova (championne junior de l’US Open en double). En demi-finale, la Kazakhstanaise a poursuivi sa lancée victorieuse en battant l’Italienne Martina Di Giuseppe.

En finale, elle a rencontré la Roumaine Patricia Maria Zig. La maîtresse du court ne pouvant gagner aucun set, a cédé la victoire à une jeune joueuse de tennis kazakhstanaise. 

« La joueuse de tennis kazakhstanaise est la quatrième parmi les plus jeunes champions de la ronde féminine de 2019 et la quatrième athlète à avoir obtenu le titre sans perdre un seul set. Grâce à la victoire au championnat à Bucarest, Elena Rybakina est entrée dans le top 70 du classement mondial et continue de grimper au sommet de la liste du tournoi », a écrit la presse russe au sujet du succès retentissant d’Elena Rybakina (lien : https://tennis–bet.ru/news/rybakina–chempionka–wta–buharest/).

Après une performance triomphale à Bucarest, elle s’est classée dans le top 100 du classement mondial et est maintenant la deuxième raquette du pays.

Le Kazakhstan n’a jamais atteint de tels sommets. Grâce à nos joueurs le Kazakhstan a une réputation d’un bon pays fort sur la scène mondiale de tennis.

Depuis 2007, un grand nombre de centres de tennis, d’académies et de terrains de tennis ont été construits dans les régions du pays afin que la jeune génération puisse représenter de manière adéquate le Kazakhstan lors de tournois internationaux comme pour exemple le Grand Chelem.

Pratiquement aucun autre pays au monde, à l’exception du Kazakhstan, ne connaît actuellement un tel essor du tennis. Les victoires de Mikhail Kukushkin et Elena Rybakina démontrent que la Fédération de tennis, dirigée par Bulat Utemuratov, a créé pour les joueurs de tennis prometteurs des excellentes conditions de croissance professionnelle. Grâce à ces succès, les meilleurs joueurs de tennis du monde commencent à comprendre qu’il n’y aura certainement pas de match facile avec les représentants du Kazakhstan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *