Le Fonds Bulat Utemuratov investira 150 millions de tengues dans un projet visant à promouvoir un mode de vie sain pour les enfants kazakhstanais

Le 31 janvier le projet « Balaman » a été  présenté à Almaty. Il s’agit d’une plate-forme proposant aux enfants un contenu éducatif et divertissant sur les modes de vie sains en russe, en kazakh et en anglais. L’idée du projet a été suggérée en 2017 à l’Académie de médecine préventive du Kazakhstan par Almaz Sharman –  et expert dans le domaine de la recherche biomédicale et démographique. Le nom vient du proverbe « Bala aman – el aman »,  ce que veut dire : « L’enfant en bonne santé c’est la Nation en bonne santé ».

En 2018, la Fondation Bulat Utemuratov a décidé de soutenir ce projet visant à améliorer la santé de la jeune génération de Kazakhstanais. Un an plus tôt, la fondation a pris le cap pour la diversité de ses projets, élargissant considérablement la gamme de ses projets. Parmi les nouveaux domaines figurent : un projet de reconstruction à grande échelle du jardin botanique d’Almaty, un soutien à des projets culturels par le biais d’un partenariat avec la Fondation Batyrkhan Shukenov, une assistance humanitaire à la population kazakhstanaise touchée par les inondations, en coopération avec l’organisation du Croissant-Rouge du Kazakhstan, le projet WeArt destiné à aider les jeunes des milieux vulnérables d’Almaty.

La Fondation n’a pas négligé ses propres projets liés aux soins de santé et au soutien de certains groupes vulnérables de la population, sur lesquels elle travaille depuis plusieurs années maintenant. Il s’agit tout d’abord de l’extension du réseau de centres du traitement de l’autisme Asyl Miras, ainsi que de la nouvelle ampleur du festival de charité annuel le Burabike.

Le prochain groupe cible, qui bénéficiera du soutien de la fondation Bulat Utemuratov, c’est la jeune génération du Kazakhstan. Il visera le travail éducatif de la plate-forme Balaman. Le projet reposera sur l’utilisation des technologies modernes et des réseaux sociaux pour une communication réussie avec la nouvelle génération, qui ne peut imaginer sa vie sans Internet et ses gadgets. Le but est de – inculquer des habitudes plus saines aux enfants dans tout ce qui concerne la prévention des maladies et la promotion d’un mode de vie sain : nutrition, exercice, routine quotidienne, communication avec les pairs et premiers secours.

Balaman a déjà bénéficié du soutien d’ambassadrices des enfants : de la blogueuse Aminka-Vitaminka, dont l’audience sur le YouTube compte 2,7 millions d’abonnés, et de Danelia Tuleshova, la participante du concours le Junior Eurovision -2018.

L’année dernière, le fonds a alloué 22 millions de tengues au développement du projet «Balaman». Marat Aytmagambetov dit que la direction prévoit de dépenser environ 150 millions de tengues pour les trois premières années de coopération. Le fondateur, Bulat Utemuratov, et le conseil d’administration de la fondation ont pour objectif de fournir une assistance à long terme à la formation d’une génération de Kazakhstanais en meilleure santé. Une enfance en bonne santé, auquel chaque enfant du Kazakhstan a droit, joue un rôle fondamental dans ce processus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *