Lancement du projet d’Ecoles vertes à Nur-Sultan

Le projet les « Ecoles vertes » a été présenté dans la capitale, dans le cadre duquel des serres permanentes seront construites dans 20 écoles secondaires. Aujourd’hui, la première serre a été présentée à l’Akimat de Nur-Sultan. Le projet, mis en œuvre par la Fondation Bulat Utemuratov, vise à développer l’éco-éducation et le respect de la nature. Il a fait ses preuves avec succès dans les écoles d’Almaty, où au cours de la dernière année scolaire, les participants au projet ont déjà eu une récolte d’un poids total de 1,26 tonne. Les écoliers de la capitale rejoindront l’initiative à la rentrée.

La construction de serres ouvertes toute l’année dans le cadre du projet a déjà commencé dans 20 écoles de Nur-Sultan. Toutes les serres seront constituées d’une solide structure en acier galvanisé et recouvertes de polycarbonate cellulaire. Pour assurer le niveau d’humidité requis, un système d’irrigation goutte à goutte automatique sera installé. Pour maintenir la chaleur, des radiateurs infrarouges sont fournis et, en hiver, un système de chauffage de l’eau économique sera également activé, fonctionnant sur le principe des batteries domestiques et installé le long des lits. L’allumage et l’extinction du chauffage se feront automatiquement grâce au thermostat et aux capteurs de mesure de température.

«Il s’agit d’un projet environnemental et social commun très important pour nous, qui contribue à éduquer la future génération à au travail sur terre, au respect de l’environnement. Au nom de l’akimat de la capitale, nous exprimons notre gratitude à la Fondation Bulat Umeturatov et à toutes les personnes impliquées dans la construction de 20 serres dans les écoles de la capitale, – a déclaré Eset Baiken, l’adjoint de l’Akim de la ville de Nur-Sultan.

«Le projet les « Ecoles vertes » est un projet qui dure toute l’année. Je suis sûr que cela aura un grand impact sur la compréhension des problèmes environnementaux, l’éducation à la diligence. Chaque élève de l’école verra lui-même comment la plante pousse, comment en prendre soin. Et ce sont des compétences utiles pour l’avenir », a souligné Gulmira Karimova, présidente du Comité pour l’enseignement préscolaire et secondaire du ministère de l’Éducation de la République du Kazakhstan.

Les « Ecoles vertes » de la capitale est le deuxième projet de ce type dans le pays ; plus tôt, les écoliers d’Almaty ont pu apprécier les avantages des serres scolaires. Dans 16 écoles, 2 à 3 cultures ont été récoltées avec un poids total de 1,26 tonne. Les cultures les plus populaires étaient les concombres, 425 kg ont été récoltés, les tomates – 255 kg, les poivrons – 113 kg et les légumes verts – 166 kg. De plus, les élèves cultivent des fraises, des brocolis, des betteraves, qui sont envoyés directement du jardin à la cantine scolaire, puis à la table des enfants. Comprendre que de délicieuses salades fraîches pour le déjeuner sont le résultat de leur propre travail motive encore plus les élèves à ne pas manquer les cours dans la serre.

«C’est l’un de mes projets préférés, nous avons construit 16 serres à Almaty et les écoliers ont récolté plus d’une tonne de légumes l’année dernière. L’un des objectifs les plus importants de ce projet est de les initier au travail. En tant que médecin, il est très important pour moi que le projet des écoles vertes soit lié à la santé. Après tout, la santé est une alimentation saine et cela dépend du nombre de légumes et de fruits que nous mangeons », a déclaré Almaz Sharman, président du conseil d’administration de la Fondation Bulat Utemuratov.

Outre la construction des serres elles-mêmes, la Fondation Bulat Utemuratov et des experts invités ont élaboré des manuels méthodologiques pour les écoliers et les enseignants. Le respect des recommandations est contrôlé par des agronomes expérimentés devenus animateurs des serres.

Les « Ecoles vertes » ne se limitent pas aux cours dans la serre. Par exemple, à Almaty, des ateliers supplémentaires sur le tri et le recyclage des déchets ont été organisés pour les écoliers, et un concours a été lancé entre les écoles pour collecter les vieux papiers. Grâce aux efforts conjoints des enseignants, des écoliers et de leurs parents, environ 14 tonnes de vieux papiers ont été collectées et transférées pour traitement. Des événements similaires seront organisés dans les écoles de la capitale pour initier les adolescents à un mode de vie respectueux de l’environnement, ainsi que pour développer leurs compétences en matière de responsabilité et de prise de décision.

Source: Newtimes.kz