Стипендия Булата Утемуратова

La fabrique des chefs d’entreprise. Comment la bourse Bulat Utemuratov aide-t-elle les jeunes talents ?

« Responsabilité sociale des entreprises », « investissements sociaux », сes termes sont entendus de plus en plus souvent au Kazakhstan. Parfois, ces notions sont assimilées à la charité traditionnelle, mais il y a aussi des entreprises qui, dans le cadre de la responsabilité sociale, investissent à long terme dans des projets à fort potentiel de rendement pour la société. L’enseignement supérieur est un de ces domaines.

A la date de 2016, l’homme d’affaires Bulat Utemuratov a investi plus de 40 millions de dollars dans le développement de l’une des plus anciennes universités économiques du Kazakhstan : l’Université Turar Ryskulov, aujourd’hui appelée « Narxoz » (elle a officiellement reçu « son nom populaire »il a y quelques années). Au cours des 10 dernières années, les revenus issus des activités de l’université n’ont pas été retirés, mais réinvestis dans le développement de la base technique, sportive et pédagogique. Les investissements ont contribué à changer complètement le processus éducatif, attirer des experts étrangers dans le domaine de l’éducation, en particulier, l’ancien chef de la direction Krzysztof Rybiński (maintenant le « Narxoz » a un nouveau recteur, son histoire demande un article supplémentaire). En conséquence, Utemuratov a réussi à porter l’université à l’une des places principales du marché de l’enseignement supérieur du pays.

« Le manque de personnel professionnel, d’accès aux technologies de pointe, et la corruption prospère, voici l’état dans lequel nous avons trouvé cette université en 2005 quand nous avons décidé d’y investir. Pendant 10 ans, il y a eu d’énormes changements. Durant la crise, le pays a surtout besoin de ses propres spécialistes de haut niveau dans divers domaines de l’économie « , explique le diplômé de Narxoz, le philanthrope Bulat Utemuratov.

Ayant présenté le rapport sur les résultats du travail en 2016, le groupe d’investissement, géré par Utemuratov, a continué à investir dans la société par le biais de programmes de bourses pour les étudiants talentueux de l’Université de Narxoz. Depuis septembre 2016, les meilleurs diplômés de l’école secondaire peuvent recevoir cinq bourses nominales Bulat Utemuratov, 100 bourses sont encore offertes aux étudiants pas la holding « Verny Capital » en partenariat avec la SA ForteBank. Les Bourses d’études Bulat Utemuratov sont nécessaires pour aider à éduquer les entrepreneurs talentueux qui peuvent influencer positivement le développement économique du Kazakhstan.

« Je suis entré à Narxos 2016″, explique un étudiant de deuxième année », Temirlan, qui est venu à Almaty de Pavlodar il y a un an et demi.  » Malgré la spécialisation mathématique de mon école, j’étais intéressé par l’économie et, une fois entré à la faculté technique, je me suis senti perdu. Tout allait bien, mais je n’éprouvais aucun plaisir de mes études. J’ai décidé de changer de spécialité et j’ai choisi le marketing. J’ai longtemps étudié la psychologie car le marketing n’est rien sans cette discipline. Je n’ai jamais regretté ce changement de spécialité, apparemment, inconsciemment j’ai bien fait de choisir le marketing ». Répondant à une question sur ce que la bourse d’études lui a apporté, Temirlan a dit: les possibilités.

L’initiative de bourses d’études permettra d’augmenter les chances de réussite pour les étudiants de différentes régions et couches sociales. Selon Bulat Utemuratov, le manque de financement ne doit pas être un obstacle à une éducation commerciale de qualité, donc chacune des cinq bourses annuelles couvre non seulement le paiement de quatre années d’études à temps plein, mais aussi le coût de la vie au campus et l’argent de poche du montant de soixante mille tengues. Les boursiers doivent se concentrer sur la formation et maintenir leur moyenne pondérée cumulative de notes au moins à 3,5.

« Il y a de nombreux avantages : une bourse d’études augmentée, un stage à l’étranger rémunéré, un stage au sein une des entreprises partenaires, » dit Temirlan. « Mais il y a aussi un inconvénient, nous avons plus de responsabilités sur nos épaules, on nous a à l’œil. Mais en fait, cela nous stimule, nous aide à rester en forme. L’été dernier, nous sommes allés à Coventry, nous avons suivi les cours d’été. Maintenant, on peut rien faire sans l’anglais. »

En plus du programme standard de l’Université de Narxoz, le bénéficiaire a droit à un lieu de travail et un mentor individuel parmi les entrepreneurs coopérant avec l’incubateur d’entreprises MOST situé à l’Université Narxoz. La bourse couvre tous les frais de participation annuelle obligatoire aux cours d’été à l’étranger.

« Quant à moi, la bourse Bulat Utemuratov m’a donné une chance de choisir mon avenir, » a commenté Madina Shompanova, une étudiante de troisième année à l’Université de Narxoz. « Maintenant, je ne dépends plus financièrement de mes parents, je vis gratuitement sur le campus, ce qui m’aide beaucoup, car je ne viens pas d’Almaty. Autrement dit, j’ai gagné de l’indépendance. Au long de l’année scolaire, mon mentor, M le Recteur Krzysztof Rybiński m’a aidé à publier mon premier article, il m’a aussi donné des conseils importants quant à la formation et au choix de profession. Des cours d’anglais et un voyage d’été en Angleterre ont significativement amélioré mon niveau de la langue anglaise: je suis passé de intermediate à advanced.

Madina est étudiante en troisième année, elle parle couramment quatre langues, elle est responsable de l’organisation étudiante « Medialab », qui s’occupe de production photo et vidéo, de l’organisation des événements liés aux médias, des cours, des conférences sur la production et la réalisation. « Je pense que la bourse d’études Bulat Utemuratov donne l’occasion de se réaliser. Le processus de formation à Narxoz, la participation à divers événements, aux organisations d’étudiants, aux cours finiront par faire de nous des cadres précieux qui, à l’avenir, pourront devenir les fondateurs de leur propre entreprise et assurer la prospérité de l’économie du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *