Comment s’est déroulée la Journée mondiale de la diffusion d’informations sur le problème de l’autisme au Kazakhstan ?

Chaque année, le 2 avril, le monde entier célèbre la journée mondiale de la diffusion d’informations sur le problème de l’autisme. Cette tradition a débuté en 2007 à l’initiative de l’État du Qatar et a été créée par l’Assemblée générale des Nations Unies. Au Kazakhstan, cette journée a commencé à être célébrée il y a cinq ans à l’initiative de la Fondation Bulat Utemuratov.

L’initiative est basée sur la prévalence des troubles du spectre autistique (TSA) – ils sont diagnostiqués chez un enfant sur 59 dans le monde entier, selon les statistiques du centre américain de contrôle et de prévention des maladies, ainsi que de la faible sensibilisation du public sur cette question. De nombreuses personnes non seulement ne connaissent pas les particularités du comportement et de la communication avec les personnes atteintes de TSA, mais elles ne réalisent non plus l’importance cruciale d’un diagnostic précoce et le potentiel considérable des programmes de correction.

Sur la photo : Marat Aytmagambetov – Directeur de la fondation Bulat Utemuratov

 » Lorsque nous avons commencé à travailler dans cette direction, chaque 159-ème enfant dans le monde était né avec l’autisme », a déclaré Marat Aytmagambetov, directeur de la Fondation Bulat Utemuratov, lors de son entretien pour le journal Liter. L’année dernière, chaque 59-ème enfant est né avec cette pathologie et, au début de cette année, déjà 49. Selon des experts internationaux, plus de 60 000 enfants seraient atteintes d’autisme. Au Kazakhstan, ils sont plus que 3 500 personnes. « 

La Fondation Bulat Utemuratov s’occupe depuis quatre ans d’une manière très active des problèmes des enfants atteints de TSA au Kazakhstan. A travers son programme d’ancrage « Autisme. Le monde est un pour tous « , la fondation a créé un réseau de centres pour l’autisme dans six villes du Kazakhstan (Nur-Sultan, Almaty, Kyzylorda, Ust-Kamenogorsk, Aktobe et Uralsk).

Ces centres utilisent le système de détection précoce et d’assistance rapide des enfants atteints de TSA et de leurs familles, ainsi que leur adaptation sociale grâce à l’introduction de techniques occidentales avancées développées par l’Université de Californie et le Marcus Autism Center d’Atlanta. Le créateur de la fondation, Bulat Utemuratov, a déjà alloué plus de 12,5 millions de dollars au projet et prévoit de continuer à investir, car les centres aident gratuitement les enfants atteints de TSA et leur famille – plus de 5 000 enfants ont déjà reçu une telle assistance.

L’autisme n’est pas une condamnation

Chaque année, la FBU organise de nombreuses actions pertinentes la veille de la Journée mondiale de l’autisme pour diffuser des informations sur le problème de l’autisme, attirer l’attention du public cible sur le problème et informer le grand public à travers les médias et les réseaux sociaux. En 2019, une vidéo a été filmée avec la participation d’enfants talentueux suivant des programmes correctionnels dans les centres Asyl Miras : Alisher Akimbayev, Aslan Reymbai et Aruzhan Ilyas ont raconté leur histoire à la population du Kazakhstan.

Sur la photo : Un fragment de la vidéo – l’histoire d’Alisher

 

En outre, des ateliers de formation ouverts à tous ont été organisés dans six villes du Kazakhstan pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce problème. Personne ne connaît les raisons exactes de la propagation généralisée des TSA, mais les spécialistes d’Asyl Miras veulent transmettre à tous une idée clé : l’autisme n’est pas une condamnation. Il existe aujourd’hui des méthodes efficaces d’adaptation et de développement des compétences nécessaires chez les enfants atteints de TSA. Ces enfants peuvent acquérir des compétences essentielles : communication, socialisation, apprentissage, développement des talents – et mener une vie bien remplie.

Sur la photo : Dans les six villes du Kazakhstan, des séminaires ouverts à tous sur TSA ont eu lieu

Dans la ville de Kyzylorda, à l’initiative de la fondation Bulat Utemuratov,  une course de bienfaisance de 5,5 km a également été organisée pour but de sensibiliser les citoyens aux signes de TSA chez les enfants et à l’importance du diagnostic précoce et de la correction. Le centre de l’autisme « Asyl Miras » à Kyzylorda a été ouvert en juin 2016 et plus de 500 familles y ont maintenant recours.

Dans la photo : une course de charité à Kyzylorda, programmée pour la journée mondiale de diffusion d’informations sur l’autisme

Nur-Sultan a également célébré ce jour important. Dans l’hôtel The Ritz-Carlton, le célèbre artiste kazakh Beibit Asemkul a organisé un atelier en peinture pour les enfants atteints de TSA et leurs familles. L’hôtelel The Ritz-Carlton, Astana, le centre « Asyl-Miras » dans la ville de Nur-Sultan et un projet éducatif dans le domaine de l’art Art Masters London ont organisé cette événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *