Comment la ForteBank fut forgée

Un bref historique de la reprise du secteur bancaire au Kazakhstan illustré par l’exemple de la fusion entre Alliance Bank, Temirbank et ForteBank.

La SA ForteBank est une des principales banques du Kazakhstan avec 19 branches et un vaste réseau de 102 succursales à travers le pays. En 2017, lors de la cérémonie de la remise de prix du célèbre The Banker à Londres la ForteBank a été reconnue ”La banque de l’année au Kazakhstan”, et en 2018 le magazine Global Finance a également appelé la ForteBank “La meilleure banque au Kazakhstan” lors de sa 25ème cérémonie annuelle de remise des prix aux meilleures banques mondiales. Les décisions des commissions d’experts ont renforcé les positions de la banque sur le marché, elles ont stimulé la croissance d’indicateurs financiers importants, l’introduction de solutions technologiques et le développement de nouveaux domaines de travail. Début 2018, ForteBank figure parmi les cinq plus grandes banques en termes d’actifs et parmi les trois premières en termes de capitalisation et de liquidités dans le pays. En 2017, Moody’s a revu la notation de la ForteBank de «stable» à «positive». L’agence S & P Global Ratings a aussi revu sa notation de la banque à l’échelle nationale de «kzBB» à «kzBB +».

Les clients de la ForteBank peuvent retirer de l’argent sans commission aux guichets automatiques des autres banques, lors du règlement des biens ou des services sans numéraire ils profitent du cashback ; plus de 10 000 entrepreneurs utilisent activement les terminaux POS de la Fort-Bank pour leur service client ; en 2017 l’application de la ForteBank, a été désignée meilleure banque mobile au Kazakhstan et elle occupe la 9ème place parmi les meilleures applications de la banque dans la CEI selon l’agence analytique Markswebb. Cela n’a pas toujours été le cas.

Il y a quatre ans, la banque était complètement différente. Une autre banque, l’Alliance Bank appartenait au Fonds national souverain « Samruk-Kazyna » et était considérée comme déficitaire. L’Alliance Bank n’était pas la seule à être déficitaire, la Temirbank l’était aussi. Le processus de regroupement des trois banques a été accompagné par la banque française d’investissement Lazard et le cabinet d’avocats américain White & Case. Des trois noms, celui de la ForteBank a été choisi, et ce n’était pas par hasard. Cette prise de décision a été précédée d’une étude marketing sérieuse, dont les résultats ont montré que l’Alliance Bank et la Temirbank avaient une image trop négative parmi les créanciers et les consommateurs de services bancaires au Kazakhstan, en raison des restructurations déjà effectuées dans ces banques.

Dans son interview au site Bloomberg.com, Bulat Utemuratov, l’actionnaire de la holding bancaire, a dit, qui avait investi environ 400 millions de dollars, le coût d’achat de la Temirbank et du capital de la ForteBank. Dans une autre interview il y a cinq ans, l’homme d’affaires a dit au site Tengrinews.kz qu’il était prêt à miser sa réputation pour garantir aux clients la création de l’une des meilleures banques du Kazakhstan au lieu de trois banques déficitaires : « Des fonds et des efforts importants ont été investis dans la Temirbank, alors la banque fusionnée devrait donc être viable. Je crois qu’après la restructuration de l’Alliance Bank et le processus de la fusion avec la Temirbank, la banque fusionnée deviendra l’un des leaders du système bancaire du Kazakhstan en termes de suffisance des fonds propres et de la liquidité, a commenté Bulat Utemuratov.

En octobre 2013, des négociations ont été entamées entre l’homme d’affaires kazakhstanais Bulat Utemuratov et le fonds « Samruk-Kazyna » ; et en mai 2014 M Utemuratov lui a acheté79,88 % des actions ordinaires de la Temirbank et 16 % des actions ordinaires et privilégiées de l’Alliance Bank. Le fonds Samruk-Kazyna est resté l’actionnaire majoritaire d’Alliance Bank à hauteur de 51%. En 2014, la Temirbank et la ForteBank avaient suffisamment de capital, tandis que l’Alliance Bank avait un résultat strictement négatif. De sorte que la fusion ne pourrait avoir lieu qu’après la restructuration d’Alliance Bank. Ce processus a été achevé en décembre 2014 et plus tard, le fonds «Samruk-Kazyna» a décidé de vendre à Bulat Utemuratov les actions restantes de l’Alliance Bank.

Les représentants du Fonds « Samruk-Kazyna » ont noté, que c’était un point critique, dont le passage a permis d’approcher son objectif : le retrait des structures de l’Etat du capital des banques de second rang, objectif défini par le chef de l’Etat Noursoultan Nazarbaïev. C’est un grand pas en avant pour améliorer le système bancaire kazakhstanais et mettre en œuvre le programme anti-crise visant à stabiliser le secteur financier, qui prévoit de libérer le fonds Samruk-Kazyna de la gestion des banques, gestion qui n’est pas une activité habituelle pour ce fonds. Tout cet ensemble a amené le plus grand bénéfice pour les utilisateurs finaux des services bancaires, les particuliers et les entreprises : amélioration des services et expansion des portefeuilles de produits par l’introduction de nouvelles technologies et amélioration de la compétitivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *