Burabike-2018 a récolté 205 millions de tengues. Qu’est-ce que les bénéficiaires ont reçu pour ce montant par l’intermédiaire de la Fondation Bulat Utemuratov?

Pour la sixième année déjà, la Fondation Bulat Utemuratov s’est activement impliquée dans l’organisation du festival annuel de sport et de musique à but charitable Burabike, et après – avec les fonds recueillis, elle achète et fournit du matériel médical essentiel aux hôpitaux et aux cliniques des régions du Kazakhstan. Nous avons discuté avec le directeur du fonds, Marat Aitmagambetov, de la manière dont les bénéficiaires sont choisis, comment l’efficacité de l’assistance fournie et la qualité du matériel que la fondation ont réussi à fournir aux hôpitaux pour une somme de record de 205 millions de tengues collectés en 2018, sont évaluées.

Sur la photo: Marat Aytmagambetov, directeur de la fondation Bulat Utemuratov

Comment la liste des bénéficiaires de Burabike est-elle établie?

Chaque année, la liste des bénéficiaires du festival de bienfaisance Burabike est établie avant l’événement lui-même, de sorte que pendant le festival, les organisateurs sachent déjà quels équipements médicaux ils fourniront cette année. Tout au long de l’année, la Fondation Bulat Utemuratov reçoit des lettres de bénéficiaires potentiels avec une liste du matériel nécessaire. Au printemps et au début de l’été, elle prend sa décision en fonction de plusieurs critères: domaine d’application des soins médicaux, présence des services pour les enfants, des maternité, services de gynécologie et de périnatalité, nombre d’habitants de la région, quantité de visiteurs par jour du centre médical et la distance du centre régional. La liste du matériel nécessaire est déterminée par la demande de l’administration hospitalière, par les besoins de l’établissement médical et le montant des fonds recueillis lors du festival. Le personnel de la Fondation rend visite aux bénéficiaires potentiels pour déterminer les besoins de l’hôpital.

Quels hôpitaux ont reçu du matériel cette année?

En 2018, les bénéficiaires de Burabike sont:

  • Hôpital central de district du village de Merké, dans la région de Zhambyl;
  • Maternité de la ville de Zharkent de la région d’’Almaty;
  • Hôpital rural du village d’Agadyr, dans la région de Karaganda;
  • Hôpital central de district d’Alakol de la région d’Almaty;
  • Hôpital de district central de Timiryazevskaya, dans le nord du Kazakhstan.

Selon le directeur de la fondation, Marat Aitmagambetov, historiquement, depuis le premier Burabike, les bénéficiaires sont pour la plupart des établissements de santé pour enfants au niveau régional. Mais au fil du temps, la direction de la fondation a conclu que les autorités du Kazakhstan avaient lancé plusieurs programmes qui avaient contribué à des améliorations significatives de l’équipement des hôpitaux régionaux. Cela a permis à la fondation de descendre à un niveau inférieur et de se concentrer sur l’aide aux hôpitaux de district et ruraux, qui ont besoin d’équipements vitaux beaucoup plus modernes.

“ Le Kazakhstan est un grand pays. La région moyenne du Kazakhstan est le territoire de plusieurs pays européens. Souvent, les habitants de nos villages et districts doivent parcourir des centaines de kilomètres pour obtenir une assistance médicale qualifiée. Cela peut être difficile, surtout s’il s’agit des nouveau-nés, des bébés jusqu’à l’âge d’un an – pour beaucoup de cas quand on les emmène au centre régional, c’est trop tard. L’année dernière, nous avons décidé de travailler avec ces hôpitaux de district et ruraux centraux, et notre fondateur, Bulat Utemuratov, ainsi que le conseil d’administration, ont soutenu cette décision,”– dit Marat Aytmagambetov.

Quel équipement ont-ils obtenu?

À la demande des participants et des organisateurs de Burabike, l’attention a toujours été portée sur la fourniture d’équipements vitaux pour enfants: ventilateurs médicaux, tables de réanimation pour nouveau-nés, couveuses, moniteurs de chevet et autres équipements de réanimation. Nous avons décidé de poursuivre cette direction – au niveau du district et rural.

Par exemple, en 2018, deux hôpitaux situés dans les villages de Merké et Agadyr ont reçu des véhicules de réanimation basés sur le Mercedes-Benz Sprinter-315 d’une valeur de 42 millions de tengues. C’est plus que des voitures d’ambulance: les voitures de réanimation sont dotées d’équipements modernes et performants, notamment d’un défibrillateur, d’un ventilateur et de nombreux autres dispositifs médicaux qui permettent de maintenir la vie du patient plus longtemps. Ces véhicules de réanimation seront utilisés pour se rendre dans des régions isolées afin de prendre un patient gravement malade et de le conduire dans un village ou un autre hôpital, et pouvoir l’aider et sauver des vies lorsque la vie est en danger en route.

Sur la photo: le transfert d’une ambulance Hôpital du district de Merké

En plus des véhicules de réanimation, les bénéficiaires du Burabike 2018 ont également reçu du matériel de réanimation pour protéger la vie des nouveau-nés et des femmes enceintes. Par exemple, l’hôpital de Merké s’est fait équipé d’un système de réanimation ouvert pour les nouveau-nés avec un moniteur Infa Warmer i 103 fabriqué par l’Atom Medical Corporation (Japon) et d’un système respiratoire nasal pour les nouveau-nés; l’hôpital Timiryazevskaya a réçu – un ventilateur pulmonaire pour bébés prématurés Bellavista 1000 E (Suisse), la maternité de Zharkent – a bénéficié d’un appareil respiratoire pour l’anesthésie Genesis, fabriqué par le Hersill, SL (Espagne), et l’hôpital du village d’Agadyr  a eu un moniteur f?tal F?tus BFM-900 ( d’une production coréenne) pour déterminer l’état intra-utérin du f?tus pendant la grossesse et l’accouchement.

Ce n’est pas la liste complète du matériel fourni avec les fonds recueillis lors du Burabike 2018. Des appareils de haute technologie pour la recherche et le diagnostic, des kits chirurgicaux, des distributeurs de seringues, des tables pour nouveau-nés et bien plus encore ont également été transférés.

Les premiers rapports des médecins en chef de ces hôpitaux apparaîtront après six mois d’utilisation de l’équipement. – telle est l’exigence obligatoire de la fondation lors du choix des bénéficiaires. La direction de la fondation est heureuse de partager les histoires de bénéficiaires des années précédentes.

Sur la photo: Transfert d’équipement médical à la maternité de Zharkent par la fondation Bulat Utemuratov

«En 2016, nous avons livré deux couveuses à l’hôpital régional de Kyzylorda Oblast, qui opère pour 7 districts, – raconte Marat Aytmagambetov. –Une couveuse – c’est un système de maintien en vie de type fermé, qui est principalement utilisé pour allaiter des bébés prématurés dans un état grave de santé. Chaque incubateur a coûté environ 30 millions de tengues. Selon nos bénéficiaires, ces incubateurs ont réduit de moitié la mortalité infantile dans ces sept districts. »

En 2013, lorsque Burabike a été organisé pour la première fois, tous les fonds réunis, et il s’agit de  11,5 millions de tengues ont été utilisés pour l’achat d’équipement pour l’unité de soins intensifs pédiatriques du centre régional de périnatalité de Kokshetau. En 2019, la Fondation Bulat Utemuratov continue de recevoir des commentaires et des rapports du centre. Selon le chef du département des soins intensifs pour enfants Yulia Ivaschenkoleur centre périnatal  régional voit 238 naissance par an, dont 75% sont prématurées. Ces nouveau-nés ont besoin d’une thérapie, d’un soutien, d’une ventilation non invasive, etc. Avant la réception du matériel, seuls 10 à 12% des enfants survivaient; grâce à l’équipement, d’ici 2017-2018, 67% des enfants extrêmement petits (de 500 grammes à 1 kg) survivent. Depuis 2015, grâce au nouvel équipement, le centre de soins périnatals peut accueillir des enfants en état grave de toutes les régions de la région. 

L’année dernière, le complexe de diagnostic par rayons X a été transféré à l’hôpital régional pour enfants de Petropavlovsk:«Il s’agit du premier appareil numérique de ce type à Petropavlovsk. Nous sommes particulièrement reconnaissants, car cet appareil se trouve dans un hôpital multidisciplinaire pour enfants. Cet équipement permet de réaliser des diagnostics rapides et de haute qualité pour les enfants, avec une exposition moindre aux radiations. Pour un enfant, c’est sécuritaire. Nous avons longtemps rêvé d’un tel appareil. Si sur l’ancienne machine, nous attendions l’image de 30 à 40 minutes, maintenant cela prend des secondes. Nous obtenons des images de haute qualité. De plus, l’appareil vous permet d’effectuer une radiographie complète, par exemple toute la colonne vertébrale. Depuis janvier 2018, nous avons observé 3 303 enfants et nous avons mené cette étude auprès de 6 600 enfants de 0 à 18 ans. 38% de demandes de consultation, que nous recevons,  proviennent de la population rurale », – dit Lazzat Iskakova, chef du département de diagnostic radiologique.

Une très belle histoire a été racontée à l’hôpital régional pour enfants d’Akmola. En 2016, selon les résultats de la course à vélo charitable Burabay (c’est le titre du quatrième Burabike), plus de 100 millions de tengues ont été collectés, dont 47,7 millions ont été affectés à la rééquipement et à la réparation du système d’approvisionnement en gaz de l’hôpital régional pour enfants d’Akmola et le reste de fonds collectés a servi pour aider l’hôpital central régional de la région de Kyzylorda. Selon le médecin en chef Elena Ivanovaqui travaillait dans l’unité de soins intensifs au moment de la réception du matériel, avec l’installation de l’alimentation en gaz à l’hôpital, tout le personnel « a poussé un soupir de soulagement ». L’ancien système était très bruyant, de sorte que la présence constante dans le service était insupportable pour les médecins et les patients – en particulier pour les nouveau-nés de 0 à 28 jours, qui nécessitaient un repos complet. Maintenant, il est devenu confortable de travailler et de recevoir des soins médicaux, et l’installation d’équipement médical a permis de surveiller en permanence les patients en temps réel. Les distributeurs, qui délivrent automatiquement le médicament nécessaire en quantité suffisante, ont considérablement amélioré la qualité des soins médicaux prodigués aux jeunes patients.

Marat Aytmagambetov a indiqué que la fondation tente de transférer les équipements de la manière la plus ouverte et la plus transparente possible: ils invitent des représentants des autorités locales et des journalistes, non seulement pour que les participants au festival de charité et leurs clients puissent voir leur contribution à la bonne histoire de Burabike, mais aussi pour informer les cliniques et les hôpitaux l’ensemble du pays de la possibilité d’obtenir le matériel médical moderne nécessaire, ainsi pour attirer l’attention de l’administration locale sur les besoins des institutions médicales.

«Il arrive souvent que les autorités locales ne sachent pas toujours ce dont l’hôpital a besoin. Nous connaissons des exemples lorsque nous avons fourni du matériel médical et, après le budget de l’État allouait les fonds pour effectuer l’achat des autres types de matériel. La procédure de transfert elle-même sert d’impulsion aux autorités locales, attire l’attention sur le centre médical et, pour les autres hôpitaux, elle indique qu’ils peuvent également obtenir de l’aide par l’intermédiaire de la Fondation Bulat Utemuratov dans les années à venir », –  raconte M Aytmagambetov.

L’inscription au festival sportif et musical Burabike-2019 est déjà ouverte sur le site https://burabike.kz/ .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *