Tournois internationaux Beeline Challenger et President’s Cup : comment ils sont déroulés

La Coupe du Président s’est achevée le 25 juillet à Nur-Sultan. Dans le cadre de cet évènement deux Challengers masculins et un tournoi féminin de la série ITF W60 ont eu lieu.

Cette année, tandis que d’autres pays refusaient d’accueillir des tournois de tennis en raison de la pandémie, le Kazakhstan a organisé une série de compétitions internationales, tout en garantissant la sécurité sanitaire des joueurs. De février à mai seulement, la Fédération de tennis du Kazakhstan a organisé plusieurs tournois professionnels de la série ATP Challenger et de l’ITF World Tennis Tour.

L’été n’est pas moins intense. Les matchs ont débuté par le Beeline Challenger 80 de deux semaines – il s’agit de deux tournois de la série ATP (la tournée mondiale de tennis du plus haut niveau organisée par l’Association of Tennis Professionals). Ici, le fonds de prix minimum commence par 52 000 $. Le gagnant obtient 80 points. Pour les participants, c’est une occasion unique de jouer contre des adversaires puissants, de monter dans le classement et de gagner de généreuses sommes d’argent.

– Il convient de noter le jeu de nos athlètes – Dmitry Popko, Denis Evseev, Grigory Lomakin, Dostanbek Tashbulatov, Timofey Skatov. Popko a atteint la demi-finale du Beeline Open Challenger 80 Almaty et Skatov a atteint la finale. Malheureusement, il a perdu en finale, mais c’est quand même un très bon résultat, car il est monté au classement général. Après tout, pourquoi ces tournois sont-ils organisés ? Pour que nos athlètes acquièrent de l’expérience, montent en classement, ce qui leur permettra de participer à des tournois plus prestigieux, explique le directeur du Kazakhstan Tennis Tour Dmitry Savchuk.

Timofey Skatov

De plus, lors de ces tournois, les joueurs de tennis peuvent recevoir une Wild Card (« invitation privilégiée »), qui donne à un joueur dont la position n’est pas suffisamment importante la possibilité de participer au tournoi sans passer par la qualification obligatoire.

– Lorsque nous organisons de tels tournois, nous pouvons fournir à nos athlètes ces « invitations privilégiées ». Ainsi, les joueurs entrent dans le tournoi principal, ils ont une chance de battre l’adversaire et d’obtenir les premiers points. Nous organisons également un programme d’échange de ces « invitations privilégiées » avec d’autres pays, c’est-à-dire que nos athlètes peuvent participer à des tournois dans d’autres pays dans le cadre de ces échanges. Maintenant, pendant la période de la pandémie, il n’y a pas autant de tournois dans le monde, nous essayons donc de soutenir nos athlètes, de leur donner plus d’expérience, la possibilité d’avancer dans le classement et de participer à d’autres tournois par le biais d’échanges, – dit Dmitry Savchuk.

Le niveau de tels tournois implique la participation de joueurs du top 300 du classement mondial. Cette année, le Beeline Challenger 80 a réuni des athlètes de différentes régions du monde (la France, l’Allemagne, la Russie, l’Amérique et des pays asiatiques).

Les tournois avec qui se déroulent depuis 30 ans ont été nommés d’après les khans kazakhs et la reine des Sakas

Le 10 juillet, les jeux internationaux dans le cadre de la Coupe du Président ont commencé à Nur-Sultan. Les tournois de cette année portent le nom de Tomiris W60: pour le tournoi des femmes, Kerey80 et Zhanibek80 pour ceux des hommes.

– La Coupe du Président est un événement qui existe depuis 30 ans, c’est le tournoi qui a la plus longue histoire de tous les tournois organisés depuis l’indépendance du Kazakhstan. Les noms des tournois de la Coupe du Président sont une référence directe au passé en tant que lien entre les générations, à l’histoire de la création du Khanat kazakh par Kerey et Janibek. C’est pourquoi leurs noms ont été choisis comme noms de tournois masculins, et celui des femmes s’appelle Tomiris en l’honneur de la reine des Sakas, – explique Pavel Tsybulin, chef du département des relations publiques, du marketing et de l’information de la Fédération de tennis du Kazakhstan.

Une autre innovation de la President’s Cup est l’ajout d’un tournoi masculin supplémentaire initié par l’ATP. Auparavant il y avait deux tournois – masculin, catégorie 80, avec un fonds de prix de 52 000 dollars, et un féminin, avec un fonds de prix de 60 000 dollars, et maintenant il y a deux « Challengers » masculins et un tournoi féminin avec un fonds de prix total de 164 mille dollars. Cette année, des athlètes de 15 à 20 pays y participent.

Mais il y a plus de 10 ans, nos joueurs ne pouvaient même pas rêver d’organiser des tournois internationaux au Kazakhstan. À cette époque, il n’y avait aucun court dans le pays qui répondait aux normes mondiales. Lorsque le philanthrope Bulat Utemuratov est devenu président de la Fédération de tennis du Kazakhstan, la situation a radicalement changé. Des bases de tennis répondant à des exigences élevées ont commencé à s’ouvrir dans les régions.

– Jusqu’en 2007-2008, il n’y avait pas autant de centres de tennis au Kazakhstan, ainsi que de joueurs, et le développement du tennis lui-même n’était, disons, pas au top. Maintenant, si l’on compare les pays de la CEI, le Kazakhstan est à la première place, car des bases de tennis de haut niveau avec des courts à ciel ouvert et fermés, avec toutes les infrastructures ont été construites dans chaque région. La Fédération de tennis du Kazakhstan fait tout pour que notre jeune génération grandisse, se développe et devienne professionnelle », souligne Dmitry Savchuk.

Les réalisations des athlètes en témoignent. Il suffise de rappeler la dernière performance des joueurs kazakhstanais à l’un des prestigieux tournois du Grand Chelem en France – Roland Garros, qui s’est déroulé à Paris en juin. Nos joueurs Andrey Golubev et Alexander Bublik en duo sont auteurs de la surprise historique : pour la première fois dans l’histoire du tennis kazakhstanais en double chez les hommes, ils ont atteint la finale de Roland-Garros.

Alexander Bublik et Andrey Golubev ont atteint la finale de Roland Garros en double

Aussi récemment, Andrey Golubev et Alexander Nedovesov ont montré de bons résultats en duo. Nos joueuses de tennis – Elena Rybakina, Zarina Diyas, Yulia Putintseva, Yaroslava Shvedova sont à la conquiète de nouveaux sommets. Les juniors les suivent de plus près.

D’ailleurs, déjà en août, le Kazakhstan accueillera deux tournois : le Tennis Europe Junior Tour pour les 12 ans à Nur-Sultan et le tournoi Asian ATF Junior pour les 14 ans à Shymkent. De plus, les fans de tennis assisteront au cours du dernier mois de l’été à un autre tournoi féminin ITF-25. Il y a aussi un projet d’organiser le tournoi international le plus grand et le plus titré au Kazakhstan en septembre, mais nous en parlerons plus tard.