Court centrale des tournois Forte Challenger à Nur-Sultan

Nur-Sultan est prêt à devenir un lieu incontournable pour les grandes compétitions de tennis : les deux challengers se sont déroulés au niveau du tournoi ATP 250

En février et mars de cette année, la Fédération de tennis du Kazakhstan a organisé simultanément deux tournois ATP à Nur-Sultan. Les Forte Challenger 100 et Forte Challenger 125 ont eu lieu sur les courts du Centre national du tennis, et leurs vainqueurs ont reçu respectivement 100 et 125 points de classement mondial.

La ForteBank a été le sponsor général des deux tournois et le Kazzins, la Terra Motors et l’Aqua Rossa ont été leurs partenaires officiels.

L’automne dernier, le Kazakhstan a eu sa première expérience en accueillant le tournoi de la série ATP 250. Les participants et les responsables de l’Association des Professionnels du Tennis ont eux-mêmes beaucoup apprécié le niveau d’organisation des compétitions dans le cadre très particulier de la pandémie, quand la plus grande attention a été portée au respect des mesures de sécurité sanitaire.

Étant donné qu’au début de 2021, en raison de la pandémie, de nombreuses compétitions à travers le monde ont été annulées, l’ATP a demandé à la Fédération de tennis du Kazakhstan d’organiser les deux tournois à la fois. C’était une excellente occasion pour les joueurs qui ont terminé leur performance à l’Open d’Australie de se rendre immédiatement dans la capitale du Kazakhstan et de jouer aux deux Challengers.

Les tournois ont rassemblé une solide équipe de joueurs. Emil Ruusuvuori, Mackenzie McDonald, Denis Istomin, bien connus des Kazakhstanais après leur performance à l’ATP 250, sont arrivés à Nur-Sultan. Parmi les participants figuraient également de célèbres joueurs Kwon Sun-wu et Tomas Makhach, bien connus aux fans de ce sport.

Le Kazakhstan était représenté par presque toute équipe masculine : Mikhail Kukushkin, Alexander Nedovesov, Dmitry Popko, Timofey Skatov, Denis Evseev, Grigory Lomakin, Dostanbek Tashbulatov. Malheureusement, en simple, les joueurs de tennis kazakhstanais ont quitté le tournoi au début. Alexander Nedovesov a eu le meilleur résultat,  avec l’Ukrainien Denis Molchanov, il a remporté le Forte Challenger 100 en double.

Alexander Nedovesov et Denis Molchanov
Alexander Nedovesov et Denis Molchanov

Le joueur de tennis américain Mackenzie McDonald a remporté Le Forte Challenger 100 en simple.

« Lorsque l’occasion s’est présentée de rejouer à Nur-Sultan, je n’ai pas hésité une minute. En octobre de l’année dernière, au tournoi d’Astana Open, j’ai réussi à atteindre les quarts de finale, où j’ai perdu contre mon adversaire. Ma deuxième visite dans la capitale du Kazakhstan a été un succès. J’ai apprécié chaque minute en tant qu’invité dans ce beau pays, » a déclaré MacDonald lors de la cérémonie de remise des prix.

Mackenzie McDonald
Mackenzie McDonald

En finale du Forte Challenger 125, la victoire a été remportée par le Tchèque Tomas Makhach.

« J’aime le Kazakhstan, je suis ici pour la quatrième fois et je serai heureux de revenir, » a-t-il déclaré après la victoire.

Tomas Makhach
Tomas Makhach

Compte tenu des mesures de sécurité sanitaire et épidémiologique accrues pendant le tournoi, les matchs se sont déroulés sans spectateurs et dans le cadre de respect d’un protocole strict. Les athlètes ne pouvaient pas se promener simplement dans la ville et ils se déplaçaient uniquement entre l’hôtel et les courts. Mais ce sera une raison de plus de retourner à nouveau dans la capitale du Kazakhstan.

Une innovation importante a été introduite lors des tournois Forte Challenger : des retransmissions de tous les matches d’excellente qualité étaient disponibles non seulement sur la chaîne de télévision QazSport, mais également sur le site Web de la Fédération de tennis.

Les joueurs de tennis ont pu se détendre un peu de et oublier leur routine lors d’une séance photo caritative avec des chiens des refuges de la capitale. Les organisateurs ont proposé une telle action pour attirer l’attention sur les problèmes des animaux abandonnés.

Alexander Nedovesov avec un chien d'un refuge
Alexander Nedovesov avec un chien d’un refuge

Les dépenses des organisateurs pour la tenue de deux tournois se sont en fait avérées minimes, a déclaré le vice-président de la Fédération kazakhe de tennis, Yuri Polsky.

« Le montant total de prix des deux tournois est connu: il s’agit de 260 mille dollars. Mais ces coûts ont été complètement payés par ATP. L’organisation de tournois a coûté à peu près le même montant. Bien sûr, nous ne pouvons pas organiser ce genre de tournois, car cela coûte très cher. Mais l’ATP nous a accordé une subvention assez importante, de sorte que nos coûts réels étaient minimes. En gros, nous avons payé l’hébergement des joueurs et des entraîneurs ou des autres accompagnateurs lors de la participation au tournoi, » dit Yuri Polsky.

Les joueurs ont noté que la Fédération de tennis du Kazakhstan, avec quelques efforts, a réussi à organiser les « challengers » au niveau du tournoi ATP 250.

L’ATP souhaite vivement poursuivre cette collaboration. La fédération a demandé une licence permanente pour l’organisation des tournois à Nur-Sultan. En raison de l’instabilité causée par la pandémie, dans l’agenda il peut parfois avoir des possibilités d’accueillir un tournoi de manière ponctuelle.

« Nous ne voulons pas travailler dans de telles conditions, tout simplement parce que le président de notre Fédération c’est Bulat Utemuratov et s’il commence quelque chose, il le fait d’une façon permanente. Nous devons être sûrs que le tournoi aura bien lieu, également pour pouvoir négocier avec les sponsors à long terme. Il y a de l’intérêt maintenant, mais les sponsors potentiels veulent être sûrs que le tournoi n’est pas une promotion ponctuelle, mais un projet qui va durer, » a ajouté Yuri Polsky.

 

Photo par Andrey Udartsev, FKT