Huit licences olympiques et la bataille pour la médaille de bronze : le parcours de joueurs de tennis kazakhstanais aux JO de Tokyo

Pour la première fois, les joueurs de tennis kazakhstanais ont remporté un nombre record de licences et Elena Rybakina est arrivée aux demi-finales des jeux mondiaux.

Les Jeux Olympiques de Tokyo se sont déroulés du 23 juillet au 8 août. Le Kazakhstan a remporté huit médailles de bronze. Certains considèrent les résultats de nos athlètes comme un échec, mais est-ce juste ? Etudions ensemble l’exemple des joueurs de tennis.

Commençons par la préparation. Pour la première fois nos joueurs ont gagné huit licences olympiques, avant ils n’ont pu en obtenir que quatre. Le Kazakhstan a été représenté par Zarina Diyas, Alexander Bublik, Andrey Golubev (jumelé avec Bublik), Yulia Putintseva, Elena Rybakina, Yaroslava Shvedova et Mikhail Kukushkin.

Pour se rendre aux Jeux Olympiques, il ne suffit pas de remporter un championnat. Les joueurs de tennis devaient gagner tournoi après tournoi tout au long de l’année et entrer dans les classements ATP et WTA.

« Huit licences est un vrai exploit », explique Yuri Shchukin, capitaine de l’équipe nationale masculine du Kazakhstan. – Cela prouve que la Fédération de tennis du Kazakhstan, dirigée par Bulat Utemuratov depuis 14 ans, évolue dans la bonne direction et que nos joueurs ont amélioré leurs positions au cours des dernières années ce qui leur a permis de participer aux Jeux olympiques.

Le match avec la deuxième raquette du monde et les balles décisives dans les dernières minutes : les performances de l’équipe masculine

Alexander Bublik a participé au tournoi en simple chez les hommes. Les supporters kazakhstanais liaient leurs plus grands espoirs à la première raquette du Kazakhstan, il aurait pu arriver jusqu’à la finale, mais dès le premier tour, Bublik a rencontré le joueur le plus fort de notre temps.

– Alexander n’a pas eu beaucoup de chance avec la grille du tournoi, – Yuri Shchukin en est sûr. – Jouer contre la deuxième raquette du monde (Daniil Medvedev, Russie) tout de suite au premier tour, je pense que cela aurait pu être très difficile pour tout le monde. Bublik a perdu lors d’un combat acharné.

En double, Alexander Bublik et Andrey Golubev ont également affronté de sérieux joueurs français – Jeremy Chardy et Gael Monfils. Le premier set a été gagné pour les Kazakhstanais – 7: 6, dans le deuxième set, l’issue a été décidée par un tie-break – 7: 6 en faveur des Français, et le troisième set décisif s’est terminé par la victoire de Chardy et Monfils avec 10 : 7.

Mikhail Kukushkin au début de la compétition a battu la 62e raquette de la planète – l’Argentin Federico Coria, et au deuxième tour, il a perdu contre Ilya Ivashka (Biélorussie).

– Nos joueurs ont fait de leur mieux, ils se sont donnés à cent pour cent, – a dit le chef de l’équipe masculine. – Au tennis, ça arrive : même si tu es en forme, tu ne peux pas garantir des résultats, des médailles. De plus, des joueurs les plus forts ont participés aux Jeux – les leaders du classement mondial. Tout dépend non seulement de la façon dont vous vous êtes préparés, mais aussi de la grille de classement – avec qui vous jouerez au premier tour.

Une blessure, la chaleur écrasante et Rybakina en demi-finale : les résultats de l’équipe féminine

L’équipe féminine n’a pas non plus eu beaucoup de chance. Zarina Diyas a été blessé à la jambe lors du tournoi précédent, c’est pourquoi elle n’a pas pu terminer le match au premier tour avec la Tchèque Barbora Kreichikova.

Yaroslava Shvedova et Yulia Putintseva ont reçu une insolation dans la chaude capitale du Japon, c’est pourquoi elles ont terminé les matchs plus tôt que prévu.

La débutante des Jeux, Elena Rybakina, a dû seule sauver l’honneur du tennis féminin kazakhstanais. La jeune athlète, qui est classé 20e au classement mondial, a atteint les demi-finales. Au premier tour, la Kazakhstanaise a battu l’ex-quatrième raquette mondiale, une Australienne Samantha Stosur en deux sets.

Au deuxième tour, la Kazakhstanaise s’est également imposée facilement lors du match contre la première raquette suédoise, Rebecca Peterson. En 1/8 de finale, Elena Rybakina a battu la Croate Donna Vekic en deux sets. Pour atteindre les demi-finales des Jeux olympiques, notre athlète a joué avec la neuvième raquette du monde, l’espagnol Garbinje Mugurusa, et elle a remporté le match. Ainsi Rybakina, pour la première fois dans l’histoire du tennis kazakhstanais, a atteint les demi-finales des Jeux olympiques en simple.

– Je suis incroyablement heureuse d’aller en demi-finale, – a déclaré Elena Rybakina à la veille du match. – Je remercie la Fédération de tennis du Kazakhstan et le président du FTK Bulat Utemuratov pour leur aide et leur soutien. C’est tellement agréable quand tout le Kazakhstan te soutient.

Cependant, en demi-finale, la Kazakhstanaise a perdu contre la 12e raquette du monde, la Suisse Belinda Benchich.

– Le problème n’a pas surgi lors du troisième set, mais au premier, dans lequel j’ai mené, – a commenté Elena Rybakina après le match. – Je l’ai raté de très peu. En conséquence, il était physiquement difficile à me préparer pour un tie-break après avoir mené au jeu. Je joue vite, et pour moi plus le match dure, plus il est difficile de revenir sur le court.

Lors du match pour la médaille de bronze, Elena Rybakina a perdu contre l’Ukrainienne Elina Svitolina, la sixième raquette au classement mondial.

« J’ai essayé de faire de mon mieux », a déclaré Elena Rybakina, acchevant sa performance aux Jeux olympiques. – Merci à tous ceux qui m’ont soutenue ! Je vous en suis très reconnaissante! J’espère pouvoir participer aux Jeux Olympiques à Paris, alors la situation avec la pandémie dans le monde s’améliorera, et nous pourrons sentir ce soutien et entendre les cris de nos supporters depuis les tribunes.

« La performance d’Elena Rybakina, qui a atteint les demi-finales et s’est battue pour les médailles, est un événement historique », a commenté le vice-président de la Fédération de tennis du Kazakhstan, Yuri Polsky les résultats des joueurs kazakhstanais. – A cause du coronavirus la situation a été très difficile, les joueurs n’ont pas pu se rendre aux tournois, s’entraîner normalement. C’est le sport, ce sont les Jeux Olympiques et les résultats sont imprévisibles. L’essentiel que les athlètes soient en bonne santé. Nous allons nous préparer pour les prochains Jeux Olympiques.