En avant, à la conquête des sommets ! La Fédération de tennis du Kazakhstan a fait le bilan de résultats de 2021

Les 8 et 9 décembre, la conférence autour du rapport final de la Fédération de tennis du Kazakhstan s’est tenue à Nur-Sultan. Les chefs des branches régionales, des centres de tennis et des employés du siège de la FTC se sont réunis dans la capitale pour présenter des rapports sur le travail réalisé en 2021 et discuter des plans pour 2022, rapporte le service de presse de la FTC.

En général, l’année écoulée, malgré la pandémie de coronavirus en cours, a été un succès pour la Fédération de tennis du Kazakhstan. À la fin de l’année, la FTC a obtenu les principaux résultats suivants :

Infrastructures tennistiques
La modernisation du centre de tennis a été achevée à Shymkent. En avril, un centre de tennis a été ouvert dans la ville de Lisakovsk, dans la région de Kostanay. Il a été construit sur le territoire du stade central, où se concentrent tous les grands terrains de sport de la ville. Le coût total du projet a dépassé les 300 millions de tengues. En outre, au printemps, un centre de tennis moderne « Zhan Dosym » a été ouvert dans le complexe sportif de l’Université nationale kazakhe, qui porte le nom d’al-Farabi. Le centre couvert du nouveau type comprend six courts et une tribune pour 165 spectateurs. La surface de haute qualité des sites répond aux exigences internationales. Le projet a été mis en œuvre à l’initiative du club de tennis Zhan Dosym avec le soutien d’Al-Farabi KazNU et de la Fédération de tennis du Kazakhstan. Parallèlement à la construction de nouveaux courts, les bases existantes sont mises en place afin de répondre aux normes internationales pour l’accueil de grands tournois. Par exemple, en 2021, les courts de tennis du CSKA à Almaty, construits et modernisés par la Fédération de tennis du Kazakhstan il y a 9 ans, ont subi des changements.

Nombre record de tournois républicains et internationaux
Selon les résultats de l’année écoulée, le département KTT de la Fédération de tennis du Kazakhstan a fait un excellent travail. 47 tournois internationaux et 28 tournois KTT ont été organisés (dont deux championnats de la République du Kazakhstan et un championnat des jeunes). Le tournoi ATP 250 Astana Open est de retour dans la capitale exactement un an après. Et cette année, il a été jumelé avec les compétitions pour les femmes – WTA 250. Au terme de l’année sortante, la finale du Championnat d’Asie par équipes U12 s’est déroulée pour la quatrième fois à Nur-Sultan. L’équipe kazakhstanaise des garçons a remporté la médaille d’argent et l’équipe des filles a remporté la médaille d’or.

Travailler avec les régions
Des tournois internationaux et républicains de diverses catégories ont été organisés avec succès à Ust-Kamenogorsk, Almaty, Shymkent et Karaganda. Karaganda a accueilli deux grands tournois féminins de la série ITF W25 et le junior ITF de la cinquième catégorie. Des tournois d’un si haut niveau dans certaines régions ont eu lieu pour la première fois, ce qui témoigne de la reconnaissance du haut niveau des branches régionales de la Fédération.

Développement du tennis pour enfants
Le baby-tennis et le tennis pour les moins de 10 ans font partie des tâches les plus importantes et prioritaires de la FTC. Des coordinateurs du « baby » tennis ont été nommés dans tous les grands centres. Un plan a été élaboré pour travailler avec les enfants dans tous les grands centres de tennis d’ici le mois de mars 2022. La création de brochures et de bannières pour les joueurs de tennis/leur parents sur le programme le « Tennis avant 10 », sa structure du développement des joueurs FTC et des conseils pour les parents, qui sont maintenant disponibles dans tous les centres de tennis. Vingt et un coordinateurs ont été recrutés pour organiser des festivals et des événements orange-vert dans tous les centres de tennis du pays. Les experts mondiaux Mike Burrell et Alexey Ivantsov ont participé à la formation des entraîneurs dans le cadre du programme le « Tennis avant 10 ».

Formation des entraîneurs et des arbitres
Le développement d’entraîneurs kazakhstanais et la formation du nombre requis pour répondre au besoin urgent de personnel d’entraîneurs dans toutes les régions du Kazakhstan revêt une importance particulière pour la FTK. Dans ce sens, des séminaires et des cours de remise à niveau pour les entraîneurs et les instructeurs de tennis avant 10, ainsi qu’un séminaire ITF de niveau 1 ont été organisés au cours de l’année en cours. Un programme Fast track dédié aux joueurs de tennis en fin de carrière sert à les préparer pour le travail avec les jeunes professionnels locaux dans les régions.

L’arbitrage se développe à grands pas lors des tournois de tennis organisés au Kazakhstan, En tout il y a 10 juges internationaux dans le pays. Yulia Ignatchenko et Meruert Kaukeeva ont des Badges de bronze. En 2020, Julia et Meruert ont rejoint l’équipe de juges féminines les plus talentueuses de la WTA. Cette année, les femmes ont travaillé avec succès lors de trois tournois du Grand Chelem (Open d’Australie, Roland Garros et Wimbledon), ainsi qu’aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Réalisations des équipes nationales et juniors
L’année 2021 peut être sûrement qualifiée comme l’une des années les plus importantes de l’histoire du développement du tennis kazakhstanais.
La première raquette du Kazakhstan Alexander Bublik est devenu l’un des joueurs les plus prometteurs avec le développement rapide de carrière. En 2021, Alexander a disputé deux finales des tournois ATP 250 à Antalya et à Singapour. Cependant, Bublik a remporté sa victoire la plus importante en 2021, non pas en simple, mais en double avec un autre joueur de tennis kazakhstanais, Andrei Golubev. Le duo a atteint la finale de Rolland Garros, mais a perdu face aux hôtes français dans la bataille décisive.

Lors du tournoi sur la terre battue à Budapest, la deuxième raquette de notre pays, Yulia Putintseva, a remporté son deuxième titre, et à domicile – à WTA 250 Astana Open, elle a ravi les fans locaux avec un beau jeu et a atteint la finale.

La marche victorieuse de l’équipe nationale féminine a commencé loin du pays natal –  en avril 2021, les filles se sont rendues en Argentine, où elles ont affronté les hôtesses du tournoi lors de la ronde éliminatoire de la Billy Jing King Cup. Quatre matchs dramatiques en simple n’ont pas révélé de vainqueur. Le sort de la rencontre a été décidé par un match en double, lors duquel le duo de Yaroslava Shvedova et Anna Danilina s’est avéré être le meilleur. Ainsi, le Kazakhstan a remporté une victoire historique, s’imposant pour la première fois sur la route en playoffs, et a décroché le droit de disputer la finale de la qualification en 2022, où nos filles joueront à domicile dans leurs murs natals contre l’Allemagne.

C’est toujours un grand honneur pour les athlètes de concourir pour l’équipe nationale. Bien sûr, les Jeux olympiques ont une place à part. Nos joueurs de tennis ont réussi à remporter un record de 8 licences pour les jeux de Tokyo – deux fois plus que le chiffre précédent. Le plus réussi a été la performance de l’étoile montante du tennis mondial – Elena Rybakina. La représentante du Kazakhstan a pris au final la quatrième place sous le soleil torride du Japon.

L’équipe du Kazakhstan au Coupe Davis lors de la phase finale à Madrid a eu la première place dans son groupe et elle a pu vaincre la solide équipe nationale serbe dirigée par Novak Djokovic en quart de finale. Des joueurs de réserve ont été impliqués dans le processus de la préparation : dans un avenir proche Timofey Skatov et Beibit Zhukayev devraient encore renforcer notre équipe.

Les juniors kazakhstanais ont remporté un nombre record de 37 tournois juniors ITF en simple et en double au cours de l’année et sont devenus finalistes dans 44 autres tournois. Dans les tournois TE U14, nos joueurs de tennis ont remporté 19 tournois et atteint la finale de 15 tournois. Les résultats d’Inkar Dyusebaya, 14 ans, qui a remporté trois tournois ITF en simple parmi les joueurs U18, sont impressionnants. Nos joueurs – Bakhtiyar Yerasyl et Polina Sleptsova – sont les premières du classement ATF (Asian Tennis Federation), car ils ont remporté 5 tournois et sont arrivés au final de 8 autres. Zara Darken est devenue la gagnante de la catégorie Joueuse de l’année hors d’Europe de tennis européenne  et Amir Omarkhanov a non seulement remporté trois tournois TE, mais a également atteint la finale du tournoi ITF Juniors J5, ce qui est un très bon indicateur pour le joueur de 14 ans. Zangar Nurlanuly progresse également activement, et après avoir remporté 2 tournois TE et disputé 2 autres finales, il occupe désormais la 77e position du TE. Il faut surtout noter que les entraîneurs sont en grande partie auteurs des résultats obtenus.

Tout récemment, lors d’une réunion de la Fédération internationale de tennis le nombre de voix du Kazakhstan a été porté à sept. C’est le troisième plus important des six niveaux. Les pays au total sont divisés en : 12 voix. Désormais, notre pays en termes d’influence sera dans l’ITF sur un pied d’égalité avec des États tels que : la Croatie, la Serbie, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud et la Thaïlande. Ainsi, le Kazakhstan est officiellement entré dans le top 20 des pays du monde en termes de niveau global de développement du tennis. En outre, le vice-président de la FTK Yuri Polsky a été élu au conseil d’administration de la Fédération asiatique de tennis (ATF). Tous ces faits témoignent de la haute compétence du tennis kazakhstanais sur la scène internationale.

Le président de la Fédération de tennis du Kazakhstan, Bulat Utemuratov, a dit pour clore la conférence sur le bilan finale :

« Grâce à notre travail commun, cette année s’est avérée très fructueuse pour le tennis kazakhstanais, malgré toutes les difficultés liées à la pandémie en cours et aux nombreuses restrictions qui compliquent la tenue des tournois et les déplacements des joueurs. Les travaux sur la formation des entraîneurs se poursuivront en mettant l’accent sur la formation sportive de base proposée aux entraîneurs, ainsi que de compétences en gestion pour créer une base solide pour un travail professionnel ultérieur en tant que mentors de premier plan. Cette année, dans toutes les régions, nous avons élaboré une augmentation du financement pour des joueurs prometteurs afin d’accélérer le processus de leur croissance sportive. Ce travail, à mon avis, vient de commencer et devrait être activement poursuivi l’année prochaine »  – a déclaré Boulat Utemuratov.

Dans son discours, le Président de la Fédération de tennis du Kazakhstan a noté qu’en 2022 une attention particulière sera accordée aux régions :

« Chaque région doit, au cours de l’année à venir, apporter un soutien digne à ses principaux joueurs pour participer à au moins 8 tournois nationaux clés et 5 à 6 tournois internationaux. Il doit y avoir au moins deux tournois dans chaque catégorie d’âge dans la région. Partout, une sélection d’enfants du jeune âge de 5 à 7 ans devrait être réalisée pour créer une « pyramide sportive » de qualité. Dans toutes les régions, tous les problèmes existants avec l’infrastructure des centres de tennis existants devraient être résolus d’ici un an : réparation de sol de courts, éclairage et autres. La Fédération apportera le soutien nécessaire. Il est gratifiant de constater qu’en 2022 de nouveaux centres de tennis seront ouverts à Almaty et au Turkestan. Il est prévu de construire de nouveaux centres de tennis à Taraz, Ouralsk, Shymkent, Almaty et Nour-Sultan. Une base substantielle a été posée pour le développement du tennis, ce qui nécessite un travail actif supplémentaire de chaque région pour atteindre les objectifs d’éduquer les futurs champions des tournois du Grand Chelem et d’augmenter la participation de masse des personnes impliquées, «  – a conclu Boulat Utemuratov.