Nouvelle sensation à l’Astana Open 2021

Un joueur de tennis de Corée du Sud a apporté à son pays la deuxième victoire de l’histoire au tournoi de niveau ATP

Du 19 au 26 septembre, le tournoi masculin de la série ATP Astana Open s’est déroulé à Nur-Sultan. Il s’agit du tournoi assez récent dans le calendrier professionnel masculin – il a lieu depuis 2020, mais s’est déjà imposé comme l’un des plus accueillants et des mieux organisés. Tous les participants de la compétition parlent avec chaleur du niveau d’arbitrage, de l’état des courts en dur et des vestiaires, ainsi que des organisateurs et des supporters.

Comme l’année dernière, quatre joueurs kazakhstanais ont participé au tournoi, mais si en 2020 le meilleur résultat parmi les joueurs de tennis nationaux était l’arrivée aux quarts de finale (Mikhail Kukushkin), cette saison notre athlète est allé un tour plus loin: jusqu’aux demi-finales. Mais chaque chose est en son temps.

Les Kazakhstanais Timofey Skatov et Mikhail Kukushkin ont reçu une invitation privilégiée (wild card) des organisateurs, mais juste un d’entre eux a réussi à en profiter. Timofey Skatov est entré au deuxième tour, battant un Italien bien classé Andreas Seppi dans un match de trois heures avec un score de 7 : 6, 4 : 6, 6 : 1. Cependant, il n’a pas réussi à atteindre les quarts de finale – Timofey a été bloqué par le Biélorusse Ilya Ivashka, qui a battu notre compatriote avec un score de 6: 2, 6: 3. Mikhail Kukushkin a perdu lors du premier match contre l’Australien James Duckworth avec un score de 6 : 7, 1 : 6.

Le troisième participant du Kazakhstan, Dmitry Popko, qui s’est positionné sur le tableau principal après les qualifications, n’a pas non plus réussi le tour de départ – il a perdu contre le vainqueur de l’année dernière John Milman d’Australie 6 : 3, 1 : 6, 4 : 6.

Alexandre Bublik / PHOTO: © ktf.kz

La première raquette du Kazakhstan Alexander Bublik, réalisant la meilleure saison de sa carrière, a commencé les compétitions des 1/8 de finale. Lors de son premier match, il a brisé la résistance du Serbe Miomir Kecmanovic en trois sets – 1 : 6, 6 : 3, 7 : 5. En quarts de finale, il a battu l’Espagnol Carlos Taberner 6 : 3, 6 : 4. Et déjà en demi-finale, il a rencontré le futur vainqueur du tournoi – Sun-Woo Kwon de Corée du Sud et ici il n’a pas pu battre son adversaire, qui a pris le rythme – 6 : 3, 5 : 7, 6 : 3.

– Il (Sun-Woo Kwon – F) ne s’attendait pas lui-même à un tel jeu de sa part. Il me l’a dit lui-même sur le terrain. En fait, avec humour, il s’est excusé, disant qu’il n’avait jamais joué comme ça, et qu’il n’y a vraiment rien à ajouter. Ce sportif a joué un match magnifique. Le fait que j’ai gagné le premier set est plutôt une heureuse coïncidence, car j’ai juste eu de la chance quand j’ai raccroché deux cordes. Dans les matchs passés, j’ai dominé le jeu, et dans cette rencontre, même si j’ai déposé 30 as, j’ai été constamment obligé de résister. Il est génial, il a montré un excellent tennis. S’il continue à jouer comme ça, il ira bien plus haut qu’il ne l’est maintenant, – a noté après le match Alexander Bublik.

Président de la Fédération de tennis du Kazakhstan Bulat Utemuratov et Sun-Woo Kwon / PHOTO: © ktf.kz

En effet, pour le joueur de tennis sud-coréen, le tournoi de Nur-Sultan est devenu un moment fort – il est allé en finale avec confiance, n’ayant disputé qu’un match en trois sets, et en finale en seulement une heure et demie, il a affronté L’Australien James Duckworth –  7 : 6, 6 : 3.

Pour le joueur de tennis de 23 ans, cette victoire était la première de sa carrière dans un tournoi de niveau ATP. Les 250 points gagnés ont permis à l’athlète de monter dans le classement de 25 lignes à la fois – de la 82e à la 57e.

 –  C’est le premier ATP 250 que je gagne, et maintenant je suis très ému. Un grand merci et félicitations à James. Il a passé une semaine incroyable et je lui souhaite le meilleur pour l’avenir. Un grand merci à tous les organisateurs, juges de lignes, superviseurs, bolboys, au personnel. Un grand merci aux sponsors et au président de la Fédération de tennis du Kazakhstan pour votre incroyable hospitalité. C’était l’un des meilleurs ATP 250 auxquels j’ai participé. Je reviendrai certainement l’année prochaine et vous ravirai avec une nouvelle victoire, – a mentionné lors de la remise des prix, le gagnant.

Soit dit en passant, pour l’Australien John Milman, vainqueur de l’Open d’Astana l’an dernier, le triomphe dans ces compétitions était également le premier de sa carrière professionnelle, et on peut dire que le tournoi de niveau ATP de la capitale devient une véritable ouverture vers le monde du tennis pour les jeunes joueurs.

Gagnants et finalistes de l’Open d’Astana 2021 en double / PHOTO: © ktf.kz

Le duo composé du Mexicain Santiago Gonzalez et de l’Argentin Andres Molteni s’est imposé en finale du double en battant Jonathan Ehrlich (Israël) / Andrei Vasilevsky (Biélorussie) avec un score de 6:1, 6:2. Les succès des Kazakhstanais dans cette partie de tournoi ont été très modestes – seule un duo d’Alexander Nedovesov / Andrey Golubev a réussi à se qualifier pour le deuxième tour.

A noter que dimanche, le 26 septembre un tournoi professionnel féminin, le WTA 250 Astana Open 2021 va débuter dans la capitale. Les plus fortes joueuses de tennis kazakhstanaises : Yulia Putintseva, Anna Danilina, Zarina Diyas et Zhibek Kulambaeva vont y partciper. La première raquette du pays Elena Rybakina ne pourra pas participer au tournoi à domicile en raison de perturbations dans le calendrier du tournoi.

Source : https://forbes.kz/life/sport/novaya_sensatsiya_na_astana_open_2021